Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31 mai 2006

Los Angeles

Je suis allée voir l'expo Los Angeles à Beaubourg. Oui, je sais, je n'ai pas eu trop d'effort à faire car c'est 2 étages plus haut que mon lieu de travail !

Cette expo m'a beaucoup plu, j'ai pris quelques photos (pas assez à mon goût mais les surveillants des salles me regardaient de travers...), j'ai également noté quelques noms d'artistes intéressants. Mais il y avait quand même quelques pièces qui ne m'ont pas plu mais alors pas du tout, et j'ai toujours du mal à voir l'intérêt des vidéos... Je suis loin d'être une totale aficionada de l'art contemporain !!!

medium_29-05-06_1315.2.jpg
medium_29-05-06_1323.2.jpg

20:45 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : art, exposition |

26 mai 2006

Rubrique Voici

Je viens de croiser Amélie Nothomb dans le métro... C'est quand même la deuxième fois ! Bon, il ne faut surtout pas que j'y vois un signe, ça serait hautement ridicule et tous ceux du wagon qui l'ont reconnu et déjà croisée doivent se dire la même chose ! Malgré tout, je vais raconter le peu qu'il y a à dire à ce sujet : la première fois que je l'ai vu, c'était à La Chapelle, j'attendais mon métro dans un sens et je l'ai vu passer dans le métro en face, qui allait dans l'autre sens. A cette époque, elle avait un de ses chapeaux si célèbres aujourd'hui. Aujourd'hui, elle est montée dans mon wagon à République. Elle avait une petite mine mais tout le monde n'est pas super à son avantage dans le métro. Enfin, cela fait toujours plaisir de croiser un auteur/artiste... que l'on apprécie !

08:35 Publié dans Paillettes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : amélie nothomb, potins, people |

24 mai 2006

Séduction : mode d'emploi

Aujourd'hui = j'allais au boulot à la BK après la pause déjeuner quand je vois un jeune homme sortir de la BPI, je le regarde comme ça, plus par habitude (oui, je regarde beaucoup les jeunes hommes dans la rue, le train, le métro...) et je me dit « Pas dégueulasse mais mal fringué », j'étais en train de le relooker mentalement quand il m'interpelle : « Mademoiselle, on va prendre un verre ? ». Un poil déstabilisée mais professionnelle jusqu'au bout, je refuse, je suis en retard pour le taf... Là, il me rétorque : « J'ai vachement envie de niquer... Il me faut une femme ! » Ouais, ça c'est de la drague ! Après tout, pourquoi s'emmerder avec les salamalecs de la séduction ! Ce ne sont que des conventions que nous imposent la société ! Soyons fous et allons droit au but ! Exprimons tous nos pulsions et cherchons à les satisfaire dans l'heure ! Quoique en y repensant, il a été très formel puisqu'il a proposé un verre avant... Comme quoi, même les rebelles ne peuvent vraiment dépasser les normes admises dans les relations...

Sur ce, je lui ai souhaité bonne chance dans sa recherche personnelle et lui ai conseillé d'essayer les touristes, le Centre est plein de jeunes étrangères déjà émoustillées d'être à Paris, France. Il m'a confié que les touristes, c'était pas si évident à lever car malgré la barrière de la langue, elles comprennent où il veut en venir et refusent. Maintenant, je m'interroge, n'ayant aucune barrière de langue avec lui et m'ayant clairement fait savoir quelles étaient ses intentions à mon égard, j'ai parfaitement compris ce qu'il voulait... Je dois avoir plus désespérée que je ne le pense...

19:30 Publié dans Moi je moi-même | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : blablabla |

14 mai 2006

Fonds patrimoniaux

Je me suis amusée aujourd'hui à regarder de quand date les livres anciens que nous avons à la maison, en tout cas, ceux qui sont sortis des cartons.

C'est une activité longue et salissante, alors j'ai un peu abrégé en ne vérifiant pas les grands formats. Au final, il semblerait que le livre le plus ancien soit un Virgile de 1690. Mais, pourquoi, ça je ne le sais pas, nous avons autant de livres religieux genre  « Conférences ecclésiastiques du diocèse de Luçon » ou des homélies, des missels ?

Le reste des livres datent surtout du XVIIIème siècle. Par contre, je ne sais pas lequel est le plus précieux ! Qui sait, si j'arrive à obtenir ce stage en fonds patrimoniaux à la BU, j'arriverais à mieux cerner notre collection...

23:20 Publié dans Moi je moi-même | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fonds patrimonial |

12 mai 2006

La ligne 11

La ligne 11 a un défaut...

Elle secoue, beaucoup trop d'ailleurs ! Je n'ai que 3 stations pour aller à Beaubourg mais à chaque fois, j'ai l'impression de faire de la haute voltige... J'ai encore failli me fracasser la gueule tout à l'heure. Dans le métro, d'habitude, on peut tenir en équilibre, les pieds bien plantés sur le sol sans se tenir à rien (genre la vraie Parisienne qui fait la fière dans le métro !). Mais dans les rames de la ligne 11, se tenir à une barre ne suffit pas, se tenir à deux barre s'est déjà mieux... Non, le mieux, c'est encore de se coincer dans un coin et d'attendre... Attendre la fin du voyage en priant pour ne pas chuter à la descente, au moment où l'attention se relâche car on est vraiment très pressé de sortir de ce truc !

19:45 Publié dans Moi je moi-même | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : blablabla |

07 mai 2006

C'est la fin...

Voilà, les cours c'est fini... Je rentre juste d'une soirée, enfin une expo, enfin un concert, enfin un peu tout ça à la fois ! Je me dis que je devrais faire ma valise, je pars dans 6 heures, je me dis que je devrais faire un poil le ménage, car je pars dans 6 heures mais je suis complètement schlass, je me dis que je devrais dormir au lieu d'écrire ce billet, mais bon dans certains cas, mieux vaux ne pas se coucher.

Pour celles et ceux qui me connaissent bien, voire trop bien... Oui, je suis sortie dans un endroit pleins de gens que je connais pas, oui je me suis amusée, oui j'ai un chouïa picolé alors que j'invente toutes les excuses possibles et imaginables et parfois (plus que parfois) vraies pour pas aller à l'Élysée Montmartre...

Bon, allez, sans ironie, cette année, ces 9 mois, furent très intéressants, je ne peux le nier, j'ai rencontré sur Bordeaux des gens que j'espère voir plus tard, avec qui je souhaite vraiment garder le contact (je dis ça mais en même temps je me connais, je suis la reine de la disparition...). De toute façon, je reste encore à Bordeaux pour quelque mois... 4 en tout donc je sais qu'il y en a certains que je compte bien revoir !

J'aurais jamais cru que je me plairais à Bordeaux quand même...

19:40 Publié dans Moi je moi-même | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : blablabla |