Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11 mars 2008

Le Collier sacré de Montezuma

1476447900.jpgLe Collier sacré de Montezuma de Juliette Benzoni paru en 2007 chez Plon.

Voici de nouvelles aventures pour Aldo Morosini, spécialiste et marchand de pierres précieuses anciennes et, accessoirement, prince de Venise.

Il s’agit, cette fois-ci, de retrouver un collier d’émeraudes aztèques. C’est la rançon pour récupérer son ami, l’antiquaire Gilles Vauxbrun, enlevé juste avant son mariage religieux avec une belle Mexicaine. La famille de la mariée semble vite être responsable de cette disparition. Ils emménagent chez l’antiquaire, vendent certains biens, en déménagent d’autres dans un château basque qu’ils se sont fait offrir par Vauxbrun.

Pendant ce temps, Aldo a trois mois pour remettre la main sur ces pierres volées à l’ancêtre de la Mexicaine vers le milieu du 19ème siècle.

Si j’apprécie les pérégrinations joaillières d’Aldo Morosini, je dois reconnaître que depuis quelques temps, les romans dont il est le héros apparaissent un peu fade au regard des quatre premiers tomes.

Celui-ci est un peu mieux que le précédant que j’ai trouvé profondément assommant mais les rebondissements sont téléphonés, les protagonistes de plus en plus falots et si on soustraient les scènes d’action ou les dialogues qui dynamisent un peu le texte, le reste n’est que verbiage.

Vite lu, vite oublié. Tant pis ! Pour me consoler, puisque j’adore tout ce qui a trait aux diamants et autres pierres précieuses, je retourne sur le site de Famous Diamonds (en anglais) qui raconte l’histoire des plus célèbres et plus beaux diamants.

Les commentaires sont fermés.