Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31 juillet 2008

Baby boum !

Baby boum.jpgBaby boum ! de Wendy Holden paru en 2008 chez City éditions.

Résumé de l’éditeur :

« D'un côté, il y a Amanda et Hugo, couple bon chic bon genre, de l'autre Jake et Alice très "bobos écolos". Tous vont être parents pour la première fois. Le bonheur ? Pas si évident... Car rien ne se passe comme prévu et la maternité ne se révèle pas aussi glamour que dans les magazines people ! Très vite, les jeunes parents sont dépassés par les "heureux événements" et se retrouvent au bord de la crise de nerfs. Il faut dire que les surprises succèdent aux surprises dans des vies amoureuses qui vont devenir singulièrement compliquées... »

J’aime : l’histoire très drôle, les personnages bien décrits et plutôt réalistes.

J’aime pas : hum… pas grand-chose. C’est une lecture parfaite pour se détendre, le genre de bouquin qu’on emmène dans son sac de plage en vacances.

10:36 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature britannique, chick lit, wendy holden |

30 juillet 2008

Un ‘tit colis

Voici la dernière livraison de boucles d’oreille :

Bouclesd'oreille-Foundling.JPG
Foundling en Caroline du Nord
Bouclesd'oreille-SimpleToEnchant.JPG
Ces boucles d'oreille ont été créées à partir du daguerréotype d'Edgar Allan Poe réalisé en 1848 :
Edgar Allan Poe.jpg

Et pour finir, la cerise sur le gâteau de la bibliothéaire :

Bouclesd'oreille-RhymesWithMagic.JPG
Les boucles d’oreille « Naughty Librarian » de Rhymes With Magic en Californie

07:19 Publié dans Moi je moi-même | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bijoux, bibliothécaire |

29 juillet 2008

Pratique de lecture chez les people -16

Claire Danes_07-2008-02.jpg
Claire Danes
(pour ceux qui regardaient avec assiduité des séries dans les années 90, c’est l’héroïne de Angela, 15 ans et pour les indécrottables romantiques – dont je suis – c’est la Juliette de Roméo + Juliette de Baz Luhrmann avec... Leonardo DiCaprio).

Boyd-Any Human Heart.jpg
William Boyd, Any Human Heart.

L’autobiographie fictive d’un écrivain né au début du 20ème dont la vie est l’écho des bouleversements politiques, intellectuels et sociaux de ce siècle.

Disponible en français.

10:53 Publié dans Paillettes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : potins, people, claire danes, pratique de lecture, cinéma |

28 juillet 2008

La Mécanique du Cœur

La mécanique du coeur.jpgLa Mécanique du Cœur de Mathias Malzieu paru en 2007 chez Flammarion.

Résumé de l’éditeur :

« Édimbourg, 1874. Jack naît le jour le plus froid du monde et son cœur en reste gelé. Mi-sorcière mi-chaman, la sage-femme qui aide à. l'accouchement parvient à sauver le nourrisson en remplaçant le cœur défectueux par une horloge. Cette prothèse fonctionne et Jack vivra, à condition d'éviter toute charge émotionnelle : pas de colère donc, et surtout, surtout, pas d'état amoureux. Mais le regard de braise d'une petite chanteuse de rue mettra le cœur de fortune de notre héros à rude épreuve prêt à toit pour la retrouver, Jack se lance tel Don Quichotte dans une quête amoureuse qui le mènera des lochs écossais jusqu'aux arcades de Grenade et lui fera connaître les délices de l'amour comme sa cruauté. »

J’aime : le côté romantique de l’histoire et une atmosphère qui me rappelle un bon Tim Burton, les personnages attachants et surtout, la poésie de l’écriture avec l’usage de métaphores complètement inédites et surprenantes qui plonge le lecteur dans un conte sombre, cruel et tendre à la fois.

J’aime pas : c’est censé se passer au 19ème siècle mais les anachronismes délibérés m’ont plutôt gênés car ils m’apparaissaient comme incohérents avec le reste du récit.

Malgré une petite note négative pour ce livre-ci, j'ai bien envie de lire son premier roman car j'ai beaucoup aimé sa façon de jouer avec les mots, à la fois inventive et souvent très juste.

07:21 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature française, mathias malzieu |

26 juillet 2008

Croco-Deal

Croco-Deal.jpgCroco-Deal de Carl Hiaasen paru en 2008 chez Denoël « Thriller ».

Résumé de l’éditeur :

« Honey, militante écolo un brin siphonnée, a développé une sensibilité extrême aux enquiquineurs de tout poil. Lorsque dans la même journée elle perd son job à la poissonnerie du coin après avoir boxé son tripoteur de patron, Mr Piejack, et se retrouve harcelée en plein dîner par Boyd Shreave, un télémarketeur texan sans scrupule qui l'insulte copieusement au téléphone, le sang d'Honey ne fait qu'un tour. Bravant les réserves de son fils Fry et de son ex-mari Perry, elle entreprend de retrouver l'odieux casse-pieds et de lui infliger une bonne leçon. L'entêtement de la turbulente jeune femme finira par l'entraîner, elle et sa petite famille, dans un incroyable imbroglio. Au cœur de la Floride sauvage, dans le territoire inviolé des Mille îles, un pêle-mêle de succulents personnages viendra compliquer les affaires d'Honey. »

J’aime : ayant lu quasiment tous les livres de Hiaasen, c’est avec beaucoup d’impatience que j’attendais celui-là ! Je dois reconnaître que comme d’habitude, la description des personnages est enthousiasmante, ils sont souvent complètement cinglés, veules, manipulateurs et caractériels. On retrouve également ses thèmes favoris : la défense de l’environnement contre les bétonneurs, les profiteurs et les touristes pollueurs mais aussi une condamnation sans faille de la bêtise de certains de ses concitoyens surarmés et sous-éduqués.

J’aime pas : l’histoire sans relief. Si l’on approuve les actes d’Honey pour se débarrasser des gêneurs de tout acabit, on ne comprend pas clairement le propos de l’auteur. Ce roman est tellement brouillon que l’on croirait lire une version ratée d’un imitateur de Hiaasen. Espérons que le prochain sera à la hauteur des attentes des fans de plus en plus nombreux en France de cet exaltant écrivain.

10:36 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature américaine, roman policier, carl hiaasen |

25 juillet 2008

Pratique de lecture chez les people -15

Hilary Duff_25-06-2008.jpg
Hilary Duff a des lectures de saison… en effet, existe-t-il un meilleur moment pour manger des grillades ?

Williams-Sonoma-Grilling.jpg
John Phillip Carroll, Grilling

Ce livre de cuisine, consacré à la cuisson sur le grill, est issu d’une collection très complète de livre de cuisine édité par un cuisinier, lui-même auteur de nombreux livres dans ce domaine qui ont obtenu un énorme succès aux États-unis et également fondateur d’une entreprise spécialisée dans les arts de la table.

 

18:24 Publié dans Paillettes | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : potins, people, hilary duff, pratique de lecture, cinéma |

24 juillet 2008

Garces Academy

Garces academy.jpgGarces Academy de Zoey Dean paru en 2007 chez Fleuve Noir.

Résumé de l’éditeur :

« Parmi les définitions suivantes, laquelle correspond le mieux au roman de Zoey Dean? Garces Academy, c'est : l'histoire désopilante de Megan Smith, jeune diplômée de Yale qui doit donner des cours particuliers à deux odieuses héritières analphabètes de Palm Beach, pour rembourser son prêt étudiant de 75 000 $. L'histoire tragique de Megan Smith qui devra devenir une vraie fashionista si elle veut réussir à capter l'attention de ses élèves capricieuses. L'histoire cruelle de deux pauvres petites filles (presque) riches qui, après avoir humilié leur nouvelle prof, se rendront compte (un peu tard) que de leur entrée à l'université dépend le versement de l'héritage qu'on leur a toujours promis. »

J’aime : l’histoire, certes assez bateau (la fille intelligente mais pas mode du tout, essayer d’inculquer deux-trois trucs dans le cerveau de deux clones de Paris Hilton qui, par effet de capillarité sûrement, se mettra à porter des fringues de créateurs). Malgré ce résumé un peu cul-cul, le roman met en évidence les préjugés que l’on peut avoir sur les gens : les héritières trouvent leur prof coincée et mal fagotée donc irregardable et la prof les trouve stupides et superficielles. C’est en travaillant avec ces filles qui ont pourtant tout pour être heureuse que Megan révèle leur mal être, leur grande solitude après la mort de leurs parents et découvre que ces jeunes filles sont moins idiotes qu’elles ne veulent le faire croire. Quant à Megan, si sûre d’elle, intellectuellement parlant (Yale c’est pas une université de seconde zone !) découvre qu’elle doit faire preuve de plus de compassion et qu’elle est finalement un peu prétentieuse.

J’aime pas : le titre pourri en français dont le traduction littérale aurait peut-être mieux convenu : « Comment enseigner à des filles bourrées de fric » ou, une variante : « Comment enseigner à d’odieuses filles riches ». Je n’apprécie pas du tout ce titre dérivé d’une émission de télé-réalité qui fait racoleur…

09:31 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature américaine, chick lit, zoey dean |