Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05 mars 2010

2-3 comportements qui énervent en bibliothèque

  • Les enfants qui ne savent pas s’ils restent ou s’ils partent et font des allers-retours entre la section jeunesse à l’étage et l’entrée de la bibliothèque à l’extérieur.
  • Les « djeuns » qui interpellent leurs camarades installés à l’autre bout de la bibliothèque en hurlant « Wesh, gros ! ».
  • Les adolescentes qui viennent en groupe et vous disent « Bonjour Madame – Au revoir Madame » sur un ton clairement ironique avec une touche d’obséquiosité qui vous donne furieusement l’impression d’être prise pour un vieille conne.
  • Les gens qui ne disent jamais « Bonjour » ou « Au revoir ».
  • Les gens qui déposent les livres en retard sans explication ni excuse.
  • Les gens qui, quand on leur fait remarquer que le maximum de livres à emprunter est d’un nombre défini par le règlement et qui s’insurgent quand on leur signale qu’ils en ont trop et qu’il faut en retirer. Car le maximum de livres défini par le règlement, c’est bon pour les couillons qui font la queue derrière eux mais ça ne les concerne absolument pas !
  • Les gens clabaudent sur leurs voisins qui, comme par hasard, sont, et/ou, noirs/arabes/juifs/portugais/… (liste non exhaustive)…
  • Les gamins qui font exprès de toucher le portique antivol pour le faire sonner. Au dixième, on a des envies de meurtres…
  • Les gamins qui confondent la rampe d’escalier avec un toboggan.
  • Les gens qui vous rendent un livre qui semble avoir passé ses jours et ses nuits dans une flaque de boue et qui vous soutiennent mordicus qu’ils l’ont trouvé comme ça sur les rayonnages de la bibliothèque.

19:39 Publié dans Boulot boulot | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : bibliothécaire, usager |

Commentaires

Vraiment vous auriez dû travailler au 19 eme siècle lorsque les bibliothèques n'accueillaient que des érudits
et non des "gamins" insupportables rompant votre quiétude... allez les bibliothèques sont devenues des lieux où on peut vivre....non?

Écrit par : françois L | 07 avril 2010

Rassurez-vous, François, je suis tout à fait consciente que travailler dans une bibliothèque municipale sans public serait particulièrement ennuyeux ! S'il m'arrive d'être agacée par les usagers, je suis, comme beaucoup de collègues, heureuse de leur trouver le bouquin qu'il rêve de lire ou de leur faire découvrir un auteur ou un artiste (comme je l'ai déjà évoqué ici : http://callyrhoe.hautetfort.com/archive/2009/09/02/on-est-content-d-etre-bibliothecaire.html).
Et puis avant d'être une bibliothécaire, je suis usager des bibliothèques aussi. je donc une lectrice avec mes petites manies agaçantes (ma spécialité : rendre en retard les documents que j'ai emprunté !)

Je suis complétement d'accord avec vous, les bibliothèques sont des lieux de vie mais on a tous ses défauts, le mien, c'est d'être parfois ronchon et c'est pourquoi je ronchonne activement dans ce billet ;o)

Écrit par : Callyrhoé | 07 avril 2010

Les commentaires sont fermés.