Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22 novembre 2011

Les Mystères de Harper Connelly

littérature américaine, roman fantastiqueLes Mystères de Harper Connelly de Charlaine Harris paru en 2011 chez J’ai lu (4 tomes à ce jour).

À l’adolescence, Harper Connelly est frappée par la foudre. Elle en réchappe presque sans blessure grave hormis une cicatrice sur la hanche et une jambe qui se dérobe parfois sous elle. Une séquelle de ce traumatisme apparaît peu de temps après, elle perçoit les morts, peut savoir depuis quand ils le sont et voit leurs derniers instants. De ce don, elle en fait un métier et parcours les routes des États-Unis avec son frère, Tolliver Lang. 

Harper et Tolliver sont issus d’une famille recomposée, le père de Tolliver, père de deux garçons, a épousé la mère d’Harper, mère de deux filles. Ensemble, ils auront deux autres enfants. Leur enfance a été particulièrement difficile, après leur remariage, les parents,  tous deux avocats, ont sombré dans la toxicomanie et fréquentent des gens très louches. Les enfants se sont serrés les coudes et les plus grands ont pourvu aux besoins des plus petits, tenant absolument à cacher leur situation familiale à quiconque. Mais la disparition de Cameron, la sœur aînée de Harper, fait intervenir la police et les services sociaux dans la famille.

De cette enfance, Harper et Tolliver ont gardé une grande complicité, ils ne peuvent vivre l’un sans l’autre à tel point que – attention "spoiler" : pour lire la suite, il faut surligner le passage – qu’ils finissent par tomber amoureux l’un de l’autre et forment un couple.

Ces romans forment un tout, dans les premiers, on découvre le talent particulier de Harper, sa façon de procéder avec, comme lien très ténu entre les livres, la perte de sa sœur et son besoin de connaître la vérité sur son sort en retrouvant son cadavre.

Chaque roman, et c’est là le premier défaut, est construit sur le même modèle : Harper est appelée pour une lecture de cimetière ou pour retrouver un mort, elle le fait très rapidement et c’est, évidemment, un mystère qu’elle résout alors qu’elle répète à longueur de page que ce n’est pas son boulot mais celui de la police... c’est lassant... très lassant.

Deuxième gros point noir pour moi et là, je "spoile" à nouveau donc les curieux doivent à nouveau surligner le passage : l’évolution de la relation avec son frère m’a donné vraiment envie de vomir, les passages un peu olé-olé m’ont paru repoussants car étant moi-même issue d’une famille recomposée, celui qu’on appelle son frère en grandissant reste son frère même si l’on ne partage pas le même ADN ! Donc forcément, après ça, la lecture de ces romans étaient un moment pénible que les défauts de l’intrigue, le manque patent de style ou au moins d’effort dans ce sens, les répétitions trop fréquentes ont abouti à un avis bien tranché sur Les Mystères de Harper Connelly : c’est une grosse bouse !

Vous voulez en lire un extrait ?
littérature américaine,roman fantastique,charlaine harris

11:23 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature américaine, roman fantastique, charlaine harris |

Les commentaires sont fermés.