Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25 mai 2012

Le Cimetière du diable

littérature américaine,roman fantastiqueLe Cimetière du diable paru en 2011 chez Sonatine.

Voici le troisième tome de cet auteur anonyme dont l’identité fait l’objet de nombreuses spéculations (le saurât-on un jour ?). Ce troisième roman de cette tétralogie se situe en fait après les évènements du premier tome.

Cette fois-ci nous ne sommes plus à Santa Mondega, cette ville qui accueille un grand nombre de créatures maléfiques, nous sommes dans le désert, le soir d’Halloween dans un hôtel-casino qui organise pour l’occasion un concours de chant ouvert aux amateurs sur le thème des chanteurs morts.

Le nom de ce concours est « Back from the Dead » et on y retrouve le tueur à gages Elvis qui désire fortement y participer du fait de sa ressemblance avec le King défunt. Sanchez, le barman de Santa Mondega fait partie du voyage ainsi que la Dame Mystique, une voyante plus ou moins douée. Et bien sûr, il y a le Bourbon Kid ! Celui-ci est poursuivi par la police, se réfugie dans l’hôtel après y avoir déposé Jacko, un imitateur de Michael Jackson. Sur place, il est repéré par un des participants au concours qui souhaite éliminer ses concurrents.

Mais le Bourbon Kid n’aura pas à tuer tous les participants, le jeu étant truqué, seul quatre participants sont à abattre pour que celui-ci gagne le prix de 1 millions de dollars, un contrat avec l’hôtel-casino. En plus d’être truqué, le jeu est en fait l’occasion pour Nigel, le patron de l’établissement de fournir une âme à vendre au diable pour que celui-ci lui octroi ses bienfaits.

Cette nuit d’Halloween promet d’être agitée entre le concours, les contrats sur les participants, l’arrivée d’un autre tueur à gages pour le même boulot que celui donné au Bourbon Kid et l’arrivée du diable, prévue à 1h du matin, juste après la fin du concours !

Des situations cocasses, entrecoupées de règlements de compte, ça défouraille à tout va et louche vers La Nuit des morts-vivants. Cet auteur a su créer une atmosphère bien à lui tout au long de ces trois romans et c’est un plaisir que de se replonger dans l’équivalent littéraire d’un film de série B.

Vous voulez en lire un extrait ?
littérature américaine,roman fantastique

19:43 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature américaine, roman fantastique |

Les commentaires sont fermés.