Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13 décembre 2012

Le Miroir de Satan

littérature britannique,roman fantastique,graham mastertonLe Miroir de Satan de Graham Masterton paru en 2000 chez Pocket.

Martin Williams est scénariste à Los Angeles. Son gagne-pain n’est pas d’écrire le prochain film nominé aux Oscars mais de réécrire des épisodes de séries TV. Mais Martin a un rêve, que son scénario d’une comédie musicale sur la vie de Boofuls soit acquis par un grand studio hollywoodien car en tant que fan n°1 de cet enfant-star, il est persuadé tenir là le prochain « blockbuster ».

Malheureusement pour lui, Hollywood ne tient pas du tout à se souvenir de Boofuls, un petit garçon de 8 ans qui a émerveillé le public des années 30 par sa voix et sa grâce. Non, la seule chose que personne ne peux oublier, c’est l’horreur de sa mort car Boofuls a été assassiné et démembré par sa propre grand-mère en 1939 !

Quand on lui propose d’acquérir un miroir qui se trouvait dans le salon de la maison de Boofuls, dans la même pièce où celui-ci a été massacré. Martin n’hésite pas et investi toutes ses économies. Son propriétaire d’origine italienne l’avait pourtant prévenu que l’on ne devrait pas posséder un miroir qui a réfléchi une telle scène d’horreur. Car ce miroir ne reflète pas seulement notre monde, il est une fenêtre, un point d’accès vers un autre monde où les règles du nôtre n’ont pas cours.

Quand Emilio, le petit-fils de 5 ans du propriétaire, fasciné par le petit garçon du miroir avec qui il a pris l’habitude de jouer, disparaît et qu’à sa place, Martin découvre Boofuls dans son salon. Martin comprend que les superstitions apparemment idiotes ont du bon et va désormais tout faire pour retrouver Emilio de l’autre côté du miroir quitte à aider Boofuls, l’enfant-star, qui a quelque chose de profondément malveillant en lui.

En associant L’Apocalypse selon Saint Jean et De l’autre côté du miroir, la suite des Aventures d’Alice aux pays des merveilles de Lewis Carroll, Masterton écrit le meilleur roman fantastique que j’ai lu de lui depuis que j’ai commencé à me plonger dans sa bibliographie. L’histoire est palpitante, les personnages sont bien détaillés et l’atmosphère est parfaitement bien campée.

J’ai trouvé exactement ce que je cherchais dans ce roman : une histoire effrayante qui ne verse pas dans le Grand-Guignol, qui s’appuie sur des références littéraires ou de la culture populaire et sans que cela ne paraisse tiré par les cheveux.

Vous voulez en lire un extrait ?
littérature britannique,roman fantastique,graham masterton

21:19 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature britannique, roman fantastique, graham masterton |

Les commentaires sont fermés.