Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29 novembre 2012

Soleil de minuit

littérature britannique,roman fantastique,Ramsey CampbellSoleil de minuit de Ramsey Campbell paru en 1993 chez Presses de la Cité.

Ben, tout juste orphelin à huit ans, après que sa famille (ses parents et ses grands-parents paternels) soient décédés lors d’un accident de voiture est recueilli par sa tante. Pris d’une impulsion, il fugue pour retourner dans son village natal, Stargrave. Là, dans le cimetière, il observe un étrange phénomène.

De retour chez sa tante, une femme célibataire que rien n’a préparé à élever un jeune garçon de cet âge, il se plonge dans les mythes du Grand Nord rapportés par son grand-père. Effrayée par l’ouvrage et par l’influence de la famille paternelle de Ben, sa tante se débarrasse du livre.

En grandissant, grâce à un camarade de classe, fils de libraire, Ben développe un goût prononcé pour la littérature au point d’en faire son métier. Devenu adulte, il écrit des contes pour enfants que sa femme illustre. Au décès de sa tante, il découvre que celle-ci possède toujours la maison de Stargrave et lui, sa femme ainsi que leurs enfants vont s’y installer. Une fois sur place, Ben est attiré inexplicablement par la forêt qui borde la maison et qui semble receler un grand mystère.

J’ai dû passer à côté de ce roman car je suis restée à la surface sans jamais arriver à m’y plonger complètement. J’ai trouvé l’intrigue mollassonne et les personnages manquant de consistance pour lesquels il est difficile d’éprouver de l’empathie. Dommage car l’idée d’utiliser des mythes du Grand Nord était bonne mais très mal exploitée à mes yeux.

Vous voulez en lire un extrait ?
littérature britannique,roman fantastique,Ramsey Campbell

19:48 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature britannique, roman fantastique, ramsey campbell |

27 novembre 2012

De la réclame en bibliothèque

design,livre
design,livre
design,livre
design,livre
J’aime énormément ces posters un peu rétro. On les trouve sur le site de Demco (une entreprise qui fournit les bibliothèques) mais seulement aux États-Unis malheureusement…

12:56 Publié dans Boulot boulot | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : design, livre, affiche |

26 novembre 2012

Semences

littérature allemande,thriller,Fran RaySemences de Fran Ray paru en 2011 chez Albin Michel.

Ethan Harris rentre d’Angleterre où il a présenté son nouveau roman et découvre sa femme morte – elle se serait suicidé – dans leur appartement parisien. Ce geste est totalement incompréhensible pour Ethan car si Sylvie et lui connaissaient des difficultés dans leur couple, rien ne laissait présager un tel acte.

Abasourdi par cette découverte et très en colère, il va chercher à en savoir plus sur les derniers instant de la vie de sa femme et découvre que la veille de sa mort, elle avait rencontré un homme, le professeur Frost. Ethan s’interroge sur le lien entre sa femme, médecin à l’hôpital Saint-Louis et le professeur Frost, biologiste à l’université Pierre et Marie Curie. De nombreux personnages vont mettre Ethan sur la piste du tueur de son épouse, un tueur en lien avec l’industrie agro-alimentaire et les Organismes Génétiquement Modifiés.

Dans ce thriller, on voyage dans le monde entier et suivons de multiples personnages qui ont tous un point commun : ils sont acteurs, parfois sans le savoir, d’un gigantesque complot mondial impliquant les OGM. Le nombre de personnages impliqués dans l’intrigue peut dérouter le lecteur mais une fois que l’histoire démarre vraiment on commence à cerner l’étendue de l’intrigue, on est vite embarqué (ça été mon cas) dedans !

Cette histoire est suffisamment en prise avec l’actualité pour que nous nous sentions concerné par le sujet car il faut reconnaître que nous sommes très nombreux à être plus qu’inquiet quant aux OGM et leur prétendue innocuité pour l’organisme humain tel que veulent nous convaincre les multinationales de biotechnologies.

Personnellement, pour avoir vu plusieurs documentaires sur l’industrie agro-alimentaires et notamment sur l’entreprise Monsanto (notamment les excellents We Feed the World et Le Monde selon Monsanto), si on met de côté le complot qui sert de fil rouge à l’auteur, le reste ne me surprend pas du tout et me conforte dans ma méfiance envers les OGM.

Vous voulez en lire un extrait ?
littérature allemande,thriller,Fran Ray

23:35 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature allemande, thriller, fran ray |

24 novembre 2012

Pratique de lecture chez les people -109

potins,people,emma roberts,pratique de lecture,cinéma
L’actrice Emma Roberts profite de chaque instant pour bouquiner !

potins,people,emma roberts,pratique de lecture,cinéma
Stephenie Meyer, New Moon.

Le deuxième tome de la saga Twilight sur les amours tumultueuses de Bella, la jeune humaine et Edward, le beau vampire scintillant.

Ce roman est disponible en français.

16:27 Publié dans Paillettes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : potins, people, emma roberts, pratique de lecture, cinéma |

21 novembre 2012

La Tour des temps

littérature française,roman fantastique,Thierry GrilletLa Tour des temps de Thierry Grillet paru en 2010 chez Anne Carrière.

À la Bibliothèque nationale de France, Sekou, un gardien de nuit, remarque une faille étrange. Sommé par sa hiérarchie de taire l’évènement, Sekou en vient à redouter les tours de garde dans cette bibliothèque qu’il aime tant, lui, le lettré autodidacte, car en plus de cette anomalie au sous-sol, il y a des ombres, des bruits, des choses qui apparaissent pour disparaitre aussitôt.

La journée, Isabelle, conservatrice du patrimoine stagiaire, aide à monter une exposition sur la divination quand la perle de cette expo, Le Livre des passe-temps, un incunable du 15ème siècle disparait. Isabelle est chargée par un mystérieux responsable de la sécurité de la bibliothèque d’en apprendre le plus possible sur ce vol. Le hasard réunira la jeune conservatrice et le gardien de nuit, qui, à eux deux, vont tenter de résoudre les mystères de la bibliothèque.

En découvrant la 4ème de couverture de ce roman, il y avait là tous les ingrédients pour me plaire. Mais, après lecture, le peu d’intérêt de l’intrigue, que j’ai trouvé mal construite et plutôt indigente, fait que ce roman ne restera pas bien longtemps dans ma mémoire.

Cela dit c’est assez amusant de lire un livre de fiction sur un lieu que l’on connaît un peu et que les défauts conceptuels de la BnF – dont nous sommes beaucoup à nous manquer (ici) – ne sont pas passés sous silence par l’auteur qui est membre de cet éminent établissement. Mais tout cela reste assez anecdotique et n’en fait pas une lecture exaltante…

Vous voulez en lire un extrait ?
littérature française,roman fantastique,Thierry Grillet

06:17 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature française, roman fantastique, thierry grillet |

19 novembre 2012

Monster

mangaMonster de Naoki Urasawa paru en 2001 chez Kana « Big Kana » (18 volumes).

En 1986 à Düsseldorf dans ce qui était encore l’Allemagne de l’Ouest, un japonais, Kenzô Tenma est un brillant neurochirurgien promis à un bel avenir, fiancé à la fille du directeur de l’hôpital. Si son travail est de sauver des vies, il comporte aussi une part obscure qui ne lui plaît pas : toutes les vies ne sont pas égales entre elles. Il a d’abord accepté cet état de fait et soigné un chanteur d’opéra très connu.

Malheureusement, un homme arrivé avant est décédé faute de soins appropriés qu’auraient pu lui apporter Tenma. Pour éviter cela et combattre une situation qu’il réprouve, le Dr Tenma, quand on lui amène un jeune garçon blessé par balle à la tête, décide d’intervenir alors que le directeur veut le voir opérer le maire de la ville arrivé après avec une tumeur cérébrale. Le maire décédera. Le garçon vivra.

Mais cette décision va être lourde de conséquence pour le Dr Tenma. Il est tout d’abord rétrogradé par le directeur de l’hôpital qui lui mène la vie dure, sa fiancée rompt avec lui, ses collègues qui le courtisaient comme étant le grand favori du directeur, se détournent de lui. Mais pour Tenma, ça n’a pas d’importance, sa carrière est peut-être fichue, il n’aura plus d’avancement, aucune lettre de recommandation s’il décide de quitter l’hôpital mais au moins, il redécouvre le vrai sens de son métier : sauver des vies et non pas sélectionner ceux qui méritent de vivre ou non.

Mais qui est vraiment le garçon qu’il a sauvé ? Pourquoi ses parents adoptifs sont-ils assassinés ? Pourquoi sa sœur jumelle est dans un tel état de choc qu’elle ne fait que répéter un mot, « tuer » ? C’est à ce garçon dans le coma que le Dr Tenma se confie dans un moment de colère et souhaite voir disparaître le directeur et ses courtisans. Peu de temps après, le directeur, le chef de chirurgie et le chef du bloc opératoire décèdent, empoisonnés pas des bonbons. Le garçon et la fille disparaissent au même moment. Le Dr Tenma est nommé responsable du service de chirurgie, le directeur n’étant plus là pour faire obstacle.

Le temps passe. 1995, le Dr Tenma opère un homme que la police veut à tout prix interroger. Il aurait un lien avec une série de meurtres de couples d’âge mûr qui on eu lieu dans toute l’Allemagne. Cet homme essaye d’échapper à quelqu’un, quelqu’un qu’il appelle « Monster ». Tenma essaye de sauver son patient mais « Monster » l’assassine sous ses yeux. Il reconnaît alors en l’assassin, ce jeune garçon, Johann, qu’il a sauvé 10 ans plus tôt.

Un policier fédéral commence alors à soupçonner Tenma d’être le meurtrier. Il aurait tué le directeur de l’hôpital, les couples, son patient tout en accusant un homme imaginaire, le fameux Johann. Tenma s’enfuit des mains de la police pour retrouver Johann et sa sœur Nina. Il va alors essayer de comprendre le mystère qui entoure Johann et Nina, découvrir les secrets de leurs enfances et ainsi, éviter que le monstre en Johann ne prenne le dessus et provoque un vrai massacre.

Un thriller haletant avec une intrigue très riche en rebondissements. Naoki Urasawa sait vraiment construire des histoires palpitantes qu’il est difficile de lâcher une fois qu’on les a commencé. Son dessin est toujours aussi bon et réussi à faire passer aux lecteurs, l’émotion de ses personnages. Même si l’histoire est très noire, ses personnages principaux gardent un part d’humanité et d’espoir ce qui est, je pense, le message de l’auteur.

Un petit regret toutefois à propos de l’édition, les pages qui auraient dues être en couleurs ont été éditées en noir et blanc. C’est dommage car j’aurais voulu voir la façon dont Urasawa met en couleur son manga.
manga
Cliquer sur l’image pour en découvrir un extrait (à lire dans le sens de lecture japonais).

21:16 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : manga |

17 novembre 2012

Smileys

Assez incroyable de voir que dès 1881, dans le magazine satirique américain Puck, on trouve des smileys créés grâce à la typographie !
livre
livre

05:43 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : livre |