Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21 février 2013

Une jolie bombe

littérature britannique,ben eltonUne jolie bombe de Ben Elton paru en 2003 chez l’Archipel.

Polly a 35 ans, elle vit seule dans un petit appartement et n’a pas l’impression d’avoir réussi sa vie. 16 ans auparavant, alors très jeune activiste, féministe, pacifiste, elle a vécu une passion aussi fougueuse qu’éphémère pour un militaire américain alors en poste en Angleterre.

Ce militaire, dont elle a toujours tu leur liaison car elle n’arrivait pas à s’expliquer ce rapprochement contre-nature, revient vers elle un soir, ou plutôt une nuit alors qu’il est général, bardé de décoration (merci la guerre du Golfe n°1) et en passe de devenir le prochain chef d’état-major des Forces Armées, premier marchepied vers la présidence des États-Unis.

Alors que Polly et Jack se retrouvent après 16 années et évoquent le passé douloureux ainsi que leur ancienne flamme, à l’extérieur de chez Polly, Peter alias « le Pou », rumine sa vengeance (cet homme s’est pris de passion pour Polly, persuadé qu’ils sont fait l’un pour l’autre et manifeste son amour en la harcelant nuit et jour).

2h15 du matin à Londres, un déséquilibré armé d’un couteau, un militaire de carrière portant un pistolet sur lui et l’objet d’adoration de ces deux hommes, une militante pacifiste, c’est un cocktail explosif.

Un roman assez peu enthousiasmant même si l’auteur excelle toujours dans son tableau de la société anglaise. Ce qui sauve l’ensemble c’est le retournement final mais j’ai trouvé que le chemin pour y parvenir était un peu rasoir.

Vous voulez en lire un extrait ?
littérature britannique,ben elton

15:42 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature britannique, ben elton |

Les commentaires sont fermés.