Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25 juin 2013

Magic Cottage

littérature britannique,roman fantastique,james herbertMagic Cottage de James Herbert paru en 2010 chez Bragelonne.

Midge et Mike, le narrateur, sont un jeune couple de londoniens qui décident de quitter la ville, sa pollution et sa promiscuité pour aller s’installer dans une maison à la campagne. En lisant les petites annonces, Midge a un coup de cœur pour une annonce en particulier, un cottage atypique en bordure de forêt dans le Hampshire. Midge est illustratrice de livres pour enfants et désire renouer le contact avec la nature. Mike est musicien et pour son métier, il lui faut un endroit où répéter sans déranger les voisins. De plus, un éloignement sera bénéfique pour lui car ses fréquentations l’amènent à consommer de la drogue et il a déjà frôlé l’overdose.

En se rendant dans le Hampshire, Mike est effrayé par l’ampleur des travaux à faire sur le cottage mais Midge en tombe sous le charme immédiatement. Pour faire plaisir à sa compagne et malgré ses réticences, Mike cède et le couple achète l’habitation. En se rendant chez le notaire, il découvre que l’ancienne propriétaire – une vieille dame décédée dans la maison – a posé d’étranges conditions à la vente de cette propriété. Il faut que les futurs habitants soient des habitants réguliers, ça ne peut pas être une résidence secondaire et il faut que les propriétaires aient un esprit créatif. Alors que le couple envisageait de lourds travaux d’après leurs premières constations, il n’y a eu finalement que très peu à faire comme si la maison s’était réparée d’elle-même.

Peu à peu, ils découvrent les bienfaits de la maison quand leur créativité s’épanouit de façon exponentielle et quand leur vie personnelle atteint des sommets de perfection. Cette maison devient pour eux un lieu enchanteur et de perfection jusqu’à leur rencontre avec leurs voisins, des membres d’une secte qui se nomment les Synergistes et qui portent un intérêt très prononcé à Midge.

Au grand désarroi de Mike, celle-ci semble adhérer à leurs fadaises. Se présentant sous des dehors pourtant avenants, Mike se méfie d’emblée de ces gens et l’atmosphère dans le cottage va se dégrader jusqu’à un point de non-retour.

Je me suis fermement ennuyée à la lecture de ce roman… L’intrigue ne commence à bouger que vers les derniers chapitres et même si je comprends le besoin pour l’auteur de planter un décor idyllique pour que le contraste avec ce qui va suivre soit plus fort, on baille à la lecture car tout est très convenu et même pire, annoncé à grands renforts de trompettes, au cas où le lecteur soit dur de la comprenette ! Et le retournement de situation final ne compense pas cette lecture sans saveur.

Vous voulez en lire un extrait ?
littérature britannique,roman fantastique,james herbert

13:29 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature britannique, roman fantastique, james herbert |

Les commentaires sont fermés.