Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12 juillet 2013

L’Homme de l’ombre

littérature britannique,thriller,robert harris,cinémaL’Homme de l’ombre de Robert Harris paru en 2007 chez Plon (existe aussi en poche).

Le narrateur est très surpris quand on lui propose de rédiger les mémoires de l’ancien premier ministre anglais, Adam Lang, en remplacement de son biographe officiel qui s’est noyé. Après tout, il n’a écrit jusqu’ici que des autobiographies de stars et de footballeurs, il ne connait rien à la politique.

Mais le salaire qu’on lui propose est difficile à refuser pour un écrivain de l’ombre comme lui. Il accepte donc de s’envoler pour l’île de Martha’s Vineyard aux États-Unis pour rencontrer Lang et réécrire le manuscrit de McAra qui est, à ses yeux de nègre professionnel, purement catastrophique tellement il est ennuyeux. Son travail va être compliqué par plusieurs polémiques car Lang est accusé d’être à la botte des États-Unis, d’avoir livré à la CIA des citoyens britanniques soupçonnés de terrorisme, ces derniers ont été torturés et un en est mort.

Lang est plus que sur la sellette, il est sous le coup d’une enquête pour crimes de guerre par le Tribunal International. Une chance pour lui que les États-Unis ne reconnait pas le Tribunal Pénal International et ne procède donc à aucune extradition si jamais Lang venait à être inculpé ! L’écrivain est vite charmé par la personnalité de l’ex-premier ministre mais des incohérences dans sa biographie et le mystère autour du supposé suicide de McAra font qu’il se sent obligé de creuser un peu et découvre des secrets particulièrement dangereux.

Ce roman a été adapté au cinéma en 2010 sous le titre The Ghost Writer par Roman Polanski avec Ewan McGregor, Pierce Brosnan et Kim Cattrall dont voici la bande-annonce :

 
Un très bon roman de Robert Harris, écrivain dont les œuvres me plaisent toujours beaucoup. Harris s’est clairement inspiré de la politique contemporaine pour écrire son roman, Adam Lang apparait vite comme le double littéraire de Tony Blair et on perçoit rapidement que l’auteur n’apprécie pas la politique étrangère mené par son pays après le 11 septembre.

En se servant de faits réels que l’on a tous lu dans les journaux, il construit une intrigue intéressante qui se lit rapidement.

Vous voulez en lire un extrait ?
littérature britannique,thriller,robert harris,cinéma

17:04 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature britannique, thriller, robert harris, cinéma |

Les commentaires sont fermés.