Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18 décembre 2013

Tortuga

littérature italienne,roman historique,Valerio EvangelistiTortuga de Valerio Evangelisti paru en 2011 chez Rivages (existe aussi en poche).

1685, dans la mer des Caraïbes, Rogério de Campos est maître d’équipage sur un navire de la marine espagnole lorsque celui-ci est attaqué par des flibustiers. Il est alors enrôlé de force sur le bateau de Laurens De Graaf en attendant d’être cédé à un autre flibustier, le capitaine de Grammont. Ces hommes munis de lettres de cachet pratiquant la piraterie au service de la Couronne de France. Mais la flibuste n’est plus acceptée par Louis XIV et l’île de la Tortue qui était leur repère, leur est désormais hostile par la présence d’un nouveau gouverneur.

C’est dans ce contexte que Rogério, un homme idéaliste et pieux mais au passé sombre et ancien jésuite, va découvrir une société certes démocratique puisque le capitaine est élu, le butin, s’il y en a, est partagé équitablement entre les marins et des règles régissent les rapports entre eux. Mais c’est avant tout une société ultra-violente où les actes de tortures, la barbarie sont courants et où la miséricorde n’a pas sa place. Confronté à cela, Rogério est dégoûté mais plonge dans cette vie poussé par la passion à sens unique qu’il voue à une belle esclave très convoitée tant par sa beauté que par sa valeur marchande.

littérature italienne,roman historique,Valerio Evangelisti
Howard Pyle, L’attaque du galion, 1905.

Sur une base historique où certains des protagonistes de ce roman ont véritablement existé, l’auteur écrit un très bon roman historique sur la descente aux enfers d’un homme au départ plutôt humaniste qui observe, révolté, les actes de ceux qui l’entoure, mais qui suit le mouvement pour atteindre son propre objectif : posséder enfin la si belle esclave, quitte à éliminer tous ceux qui le gêne dans son entreprise.

Loin de l’image romantico-comique du pirate que l’on voit notamment à Hollywood, ici on est dans un monde sans pitié, au-delà de ce que l’on peut imaginer en terme de cruauté, en présence d’hommes qui ont renoncé à toute son humanité pour satisfaire leurs vices les plus infâmes. En suivant ce chemin, Valerio Evangelisti écrit un roman qui doit, finalement, coller à la réalité de cette époque.

Grâce à son écriture ainsi qu’à son intrigue, il permet au lecteur d’en appréhender toutes les nuances, mêmes les plus horribles.

Vous voulez en lire un extrait ?
littérature italienne,roman historique,valerio evangelisti

09:35 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature italienne, roman historique, valerio evangelisti |

Les commentaires sont fermés.