Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29 novembre 2014

Tokyo Zodiac Murders

Littérature japonaise,roman policier,Soji ShimadaTokyo Zodiac Murders de Soji Shimada paru en 2013 chez Rivages.
 
1936 au Japon, le peintre Heikichi Umezawa est assassiné dans son atelier. C’est un véritable mystère car le meurtre a eu lieu dans une pièce fermée à double tour. La police découvre sur place un texte où Heikichi expose son projet d’assassiner ses 4 filles et ses 2 nièces qui vivent sous son toit, de les découper et avec les plus belles parties de leurs corps, de créer une déesse nommée Azoth en se basant sur l’alchimie et l’astrologie occidentale. Peu de temps après la mort du peintre, on retrouve les morceaux des corps de 6 filles disséminés dans tout le Japon. La police en conclut que c’est la seconde épouse de Heikichi qui est coupable mais Masako clame son innocence.
 
Quarante ans plus tard, Kiyoshi Mitarai, un astrologue, est contacté par une dame dont le père ex-policier, vient de décéder. Celui-ci a laissé une lettre où il confesse avoir été celui qui a dispersé les corps des 6 jeunes filles. Il a eu à l’époque un rapport sexuel avec la fille aîné du peintre que l’on a retrouvé assassinée et sa maison cambriolée. Craignant d’être accusé de ce meurtre, il accepte de cacher les corps découpés des jeunes filles comme le lui ordonne une lettre de chantage émanant d’un groupuscule.
 
Afin d’innocenter son père et de laver son honneur, sa fille demande à Kiyoshi d’enquêter car ses talents de détective lui ont été rapporté. Aidé de son ami et factotum Kazumi Ishioka, Kiyoshi va essayer de résoudre cette affaire très célèbre, qui a défrayé la chronique et qui passionne toujours les détectives amateurs.
 
Quelle belle réussite que ce roman policier ! J’ai d’abord été intriguée par le style car le roman commence par la lecture du testament de Heikichi qui est assez fastidieuse puis, enfin, vient l’enquête proprement dite où comme dans les romans policiers classiques, c’est le raisonnement et l’intellect du détective qui va permettre de résoudre l’énigme qui paraît très alambiquée !
 
Je n’ai pas pu poser le roman tant j’avais hâte de connaitre le dénouement hors, l’auteur est très astucieux, la solution de l’énigme, je l’avais déjà lu… puisque le lecteur est invité à se creuser les méninges au même rythme que Kiyoshi.
 
Ce roman pourrait dérouter ceux qui cherchent un thriller ou un roman policier avec de l’action car ici, c’est par l’échange entre Kiyoshi et Kazumi que la clef du mystère est révélée. J’espère que d’autres romans de cet auteur seront traduits en français et que j’aurais l’occasion de lire d’autre aventure de cet astrologue japonais qui rappelle Sherlock Holmes.
 
Vous voulez en lire un extrait ?
Littérature japonaise,roman policier,Soji Shimada

23:51 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature japonaise, roman policier, soji shimada |

Les commentaires sont fermés.