Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29 août 2015

Derniers jours

littérature britannique,roman fantastique,adam nevillDerniers jours d’Adam Nevill paru en 2014 chez Bragelonne.
 
Kyle Freeman est documentariste. Avec son cameraman Dan Harvey, ils ont l’habitude de travailler avec un budget très serré sur une période de temps très courte, c’est ce que l’on appelle le cinéma guérilla. Malheureusement, même si ses films ont été reconnus par la critique, Kyle se retrouve dans une situation financière délicate.
 
C’est pourquoi l’offre de Max Solomon va lui sembler un cadeau du ciel ! Certes le tournage est dense, onze jours seulement ; certes le planning est déjà prévu, pas de temps pour faire des repérages et Kyle ne choisit pas totalement l’angle de son sujet. Mais malgré tout ça, il reçoit 100 000 livres et il a le contrôle créatif. C’est une chance inespérée pour lui.
 
Ce Monsieur Solomon qui, jusqu’ici avait fait fortune dans les livres et les vidéos de développement personnels, souhaite que Kyle tourne un documentaire sur une secte créée par un gourou qui se faisait appeler sœur Katherine. Les membres de cette secte sont morts dans les années 70 aux États-Unis mais d’anciens adeptes clament qu’elle pouvait entrer en contact avec des esprits.
 
Kyle et Dan commencent par interroger une des premières adeptes lorsque la secte était encore en Grande-Bretagne et des événements étranges vont rapidement se manifester car tous les lieux où cette secte s’est établie sont manifestement hanté. Mais Kyle et Dan doivent se dépêcher car les anciens adeptes meurent rapidement dans des circonstances troublantes.
 
De livre en livre, Adam Nevill commence a vraiment développer un style et des sujets qui lui sont propres. L’idée de la secte est brillante et l’intrigue est riche et palpitante. Les phénomènes paranormaux s’accumulent pour atteindre un final que j’ai trouvé parfait. Beaucoup de frisson et un peu de gore : un bon cocktail pour ce roman de genre d’un auteur qui va bientôt devenir un incontournable dans la littérature fantastique contemporaine !
 
Vivement que tous ses romans soient traduits…
 
Vous voulez en lire un extrait ?
littérature britannique,roman fantastique,adam nevill

18:14 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature britannique, roman fantastique, adam nevill |

Les commentaires sont fermés.