Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29 novembre 2016

Le Monstre de Florence

documentaire,Mario Spezi,douglas prestonLe Monstre de Florence de Douglas Preston et Mario Spezi paru en 2010 chez L’Archipel (existe aussi en poche).
 
Florence… Ses palais Renaissance, ses œuvres des plus grands artistes italiens, sa campagne toscane et… son monstre.
 
De 1974 à 1985, un tueur en série sévit dans les collines autour de Florence. Ses cibles ? Les jeunes couples qui batifolent dans leur voiture la nuit lors des week-ends estivaux. Son mode opératoire ? Il abat l’homme au pistolet puis la femme, il s’acharne ensuite sur le corps de celle-ci. Le coupable ? Jamais arrêté. Par contre, ce ne sont pas les suspects qui ont manqué ! Car en plus de ce drame horrible, cette affaire cache un autre drame, et un autre encore comme les fameuses poupées russes. La justice italienne, tellement pressée de conclure cette affaire, a suivi toutes les pistes même les plus abracadantesques, même celles qui sont infirmés par les maigres preuves récoltées à l’époque. C’est bien simple, tout le monde a été suspecté à un moment ou à un autre à Florence. C’est ce qui est arrivé à Douglas Preston et Mario Spezi…
 
Dans les années 2000, l’auteur à succès, Douglas Preston, décide d’écrire un thriller qui a pour cadre Florence. Il s’y rend donc avec femme et enfants et rencontre Mario Spezi, un journaliste qui a couverts les faits divers pendant longtemps. Celui-ci se met à lui raconter l’histoire du Monstre de Florence qui tué un couple pas loin de là où habite Preston. Douglas Preston est rapidement fasciné par l’affaire et avec Spezi, il décide d’écrire un article pour le New Yorker.
 
Ils reprennent donc tout depuis le début et pensent avoir trouvé le coupable. Sauf, qu’à ce moment-là, l’affaire est toujours en cours et les policiers, les juges d’instruction qui enquêtent sont partis dans une direction complètement opposée à la leur. Au lieu de se baser sur les preuves pour trouver le coupable, ils ont des coupables et tordent les preuves dans tous les sens pour que celles-ci confirment leurs dires. Ils sont également aiguillés dans leur enquête par une illuminée romaine qui voit dans cette histoire un complot satanique qui implique tellement de personne que bientôt Mario Spezi est devenu le principal suspect et est envoyé en préventive. Douglas Preston est, quant à lui, soupçonné de complicité et de faux-témoignage ! Pour se sortir de ce guêpier judiciaire, il leur aura fallu beaucoup d’opiniâtreté et de courage. Ce livre est le récit de leur enquête et de leurs multiples déboires avec la justice italienne.
 
Ce documentaire ce lit comme un roman, il n’y a pas de temps mort ! On commence par l’histoire de Spezi, qui a couvert pour son journal les crimes du Monstre dès le début. Puis on arrive au récit de Preston et leur enquête. C’est passionnant, édifiant et effrayant. Les meurtres sont atroces, pas de doute là-dessus mais l’hystérie judiciaire qui a suivi fait froid dans le dos. Des innocents sont envoyés en prison, des réputations sont salies par les insinuations des uns et des autres. L’histoire du Monstre a inspiré Thomas Harris pour la suite du Silence des agneaux, certains lieux de la ville ont servi de cadre au tournage du film Hannibal de Ridley Scott.
 
Mais près de 50 ans après les meurtres, cette affaire hante toujours les habitants de Florence et il est fort probable que, contrairement à un roman, on ne sera jamais sûr à 100% si la théorie de Preston et Spezi est exacte même si c’est la plus probable au regard des preuves matériels et du profil établi par la FBI…
 
Mon premier « True Crime », genre littéraire qui n’a pas encore de traduction en français du fait du peu de public en France pour ce type d’ouvrage, c’est très instructif et passionnant. Le sujet est, certes, difficile car on est dans la réalité et plus la fiction et on ne peut s’empêcher de penser avec émotion aux victimes et à leurs proches, mais l’enquête des auteurs tient haleine le lecteur autant que le ferait un bon thriller je pense…
 
Vous voulez en lire un extrait ?
documentaire,Mario Spezi,douglas preston

08:59 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : documentaire, mario spezi, douglas preston |

Écrire un commentaire