Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21 août 2015

Les Yeux plus grands que le ventre

Littérature brésilienne,roman historique,roman policier,Jô Soares Les Yeux plus grands que le ventre de Jô Soares paru en 2013 chez Les Deux Terres (existe aussi en poche).
 
À Rio de Janeiro dans les années 30, quatre femmes sont retrouvées assassinées et leurs corps nus ont été mis en scène d’une façon très caractéristique : chacune tient un instrument d’un quatuor à cordes et devant elles, les témoins remarquent une nappe avec un panier de pique-nique. Elles ont toutes étaient énucléées et un morceau de papier est enfoncé dans leur bouche. Ces quatre femmes s’avèrent avoir toute un point commun, elles sont toutes très grosses.
 
Branle-bas de combat au commissariat car ces femmes faisaient parties de la haute société, proche du régime fascisant en place. Le commissaire Mello Noronha doit répondre à ses supérieurs et résoudre cette étrange affaire très rapidement. Malheureusement, il est complètement perdu devant la bizarrerie de ces crimes. Ces femmes ont en effet été étouffées par des desserts dont chacune avait la recette froissée dans la bouche.
 
Intervient alors Tobias Esteves, un ex-policier portugais, qui se trouve être propriétaire de plusieurs pâtisseries portugaises au Brésil. Il met son talent au service de Noronha aidé peu après par une reporter intrépide. À eux trois, secondé par l’adjoint du commissaire, Calixto, un homme bien bâti mais plutôt trouillard, ils ne seront pas de trop pour résoudre ce mystère car bientôt, d’autres grosses femmes sont découvertes mortes dans Rio…
 
Ici l’intrigue policière est complètement anecdotique car dès le début, le lecteur connaît le tueur et ses motivations mais la galerie de personnages croqués par Soares vaut le détour ! L’histoire est loufoque de bout en bout et l’auteur donne sans vergogne dans l’humour noir. C’est un régal à lire ! Car oui, les meurtres sont atroces mais leur exagération les font tomber dans le comique et plusieurs réflexions des personnages ou certaines situations sont à éclater de rire.
 
Jô Soares est un auteur à découvrir. J’avais lu par le passé Élémentaire, ma chère Sarah où là aussi, l’intrigue policière est l’occasion pour l’auteur de développer son talent humoristique mais aussi de faire voyager le lecteur dans le temps car ses reconstitutions sont parfaites !
 
Vous voulez en lire un extrait ? 
lLittérature brésilienne,roman historique,roman policier,Jô Soares

06:49 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : llittérature brésilienne, roman historique, roman policier, jô soares |

19 août 2015

Katie Holmes et ses copines

Quand Katie Holmes et ses copines vont à la bibliothèque, ça donne ça !
potins,people,bibliothèque,katie holmes
 

23:31 Publié dans Paillettes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : potins, people, bibliothèque, katie holmes |

18 août 2015

Accrocher son roman favori au mur

Quoi de mieux qu’une œuvre d’art qui évoque son roman préféré ?
 
Dans la boutique Etsy d’Alarm Eighteen de Jack Tuckwell, on découvre des créations magnifiques en livre qui illustrent un roman.
 
design,livre
Harry Potter
 
design,livre
Le Seigneur des Anneaux
 
design,livre
Le Trône de Fer

10:39 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : design, livre |

15 août 2015

Cauchemar génétique

littérature américaine,thriller,douglas preston,Lincoln ChildCauchemar génétique de Douglas Preston et Lincoln Child paru en 2014 chez J’ai lu.
 
Guy Carson est microbiologiste et travaille pour GeneDyne, une entreprise de biotechnologie. Il est envoyé dans le désert du Nouveau-Mexique pour remplacer Franklin Burt qui a dû quitter son poste pour raisons de santé. Au Mont Dragon, là où se trouve le labo de pointe de GeneDyne, Carson va plancher sur le virus de la grippe afin de le modifier génétiquement pour créer un vaccin définitif à cette maladie.
 
Mais les choses ne se passe pas comme prévue car ce qui devait être une tâche assez simple s’avère, pour des raisons que Carson ignore, beaucoup plus compliquée que prévu. Le virus de la grippe modifié qu’il met au point est un virus extrêmement mortel !
 
J’ai lu avec plaisir ce roman, étant fan de techno thriller. Malheureusement, celui-ci a un peu vieilli car les techniques présentées comme super innovantes dans le roman, sont devenues notre quotidien aujourd’hui…
 
Les personnages sont esquissés à grands traits mais comme le suspense est au rendez-vous, on ferme volontiers les yeux sur ces défauts.
 
Vous voulez en lire un extrait ?
littérature américaine,thriller,douglas preston,Lincoln Child

00:38 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature américaine, thriller, douglas preston, lincoln child |

30 juillet 2015

Pratique de lecture chez les people -161

potins,people,emma roberts,pratique de lecture,cinéma
Emma Roberts a les bras bien chargés !
 
potins,people,emma roberts,pratique de lecture,cinéma
Christine Sneed, Little Known Facts: A Novel.
 
À Hollywood, Renn Ivins, un acteur célèbre et respecté d’âge moyen ne peut pas empêcher sa vie personnelle de s’effondrer. Pour ses deux enfants adultes, il est difficile de vivre dans l’ombre d’un homme qu’ils aiment et détestent en même temps.

07:02 Publié dans Paillettes | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : potins, people, emma roberts, pratique de lecture, cinéma |

28 juillet 2015

Flip book à trous

L’artiste Scott Blake est un artiste américain dont les œuvres ont un côté ludique intéressant comme on peut le voir ici dans sa série de portraits en code-barres.
 
Ici, il délaisse les codes-barres et les bipeuses pour créer des flip-books tout simple (à faire lors des NAP/TAP les collègues ?) grâce à une trouilloteuse (appelée perforatrice partout ailleurs que chez moi !).
art,livre
art,livre

15:58 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : art, livre |

25 juillet 2015

La Petite fêlée aux allumettes

littérature belge,humour,roman policier,nadine monfilsLa Petite fêlée aux allumettes de Nadine Monfils paru en 2012 chez Belfond (existe aussi en poche).
 
Pandore est une ville très étrange... On y trouve le soir venu, des hommes en imper et chapeau-melon qui, quand on glisse un billet avec un souhait dans leur poche, s’empressent de le réaliser. Attention, on ne peut faire qu’un seul souhait ! Et puis, il y a Nake…
 
Peu après le décès de sa grand-mère adorée avec qui elle vit, Nake tombe sur une boîte d’allumettes. Sa grand-mère lui racontait le conte d’Andersen, La Petite fille aux allumettes, quand elle était petite. Et quand elle craque une allumette, elle a une vision mais une vision de meurtre ! Une petite fille déguisée en Chaperon rouge a été assassinée… Puis une femme vêtue comme Blanche-Neige est retrouvée morte…
 
La police locale dont l’inspecteur Cooper (clin d’œil à Dale Cooper dans Twin Peaks !) et son adjoint Michou (policier le jour et prostituée travestie la nuit !) sont chargés d’enquêter. Le lien avec les contes de fées finit par leur apparaître mais comment attraper le tueur ? Surtout quand on a Mémé Cornemuse qui squatte le commissariat et gagne son argent de poche en pratiquant assidûment la turlute sous les bureaux…
 
Mon roman préféré de Nadine Monfils jusqu’à présent. J’ai adoré les références à Magritte (les hommes en chapeau-melon)
littérature belge,humour,roman policier,nadine monfils
René Magritte, Golconde, 1953
 
et à Twin Peaks.
Elle saupoudre tout cela de son univers complètement déjanté en introduisant Mémé Cornemuse dans cette histoire de meurtres sur fond de contes de fées.
 
C’est drôle, c’est surréaliste, c’est unique, c’est Nadine Monfils !
 
Vous voulez en lire un extrait ?
littérature belge,humour,roman policier,nadine monfils

20:44 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature belge, humour, roman policier, nadine monfils |