Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13 septembre 2010

La Griffe du chien

La griffe du chien.jpgLa Griffe du chien de Don Winslow paru en 2008 chez Points.

Sur 20 ans, un panorama du trafic de drogue entre le Mexique et les États-Unis où l’on croise plusieurs personnages, plusieurs destins dont la vie tourne autour de la cocaïne et de son dérivée, le crack.
On rencontre Art Keller, un ancien agent de la CIA au Vietnam, travaillant désormais pour la DEA, persuadé qu’il y a bien une plateforme de circulation de drogue dure au Mexique quand ses supérieurs n’y voient que du trafic anodin de marijuana. Il y a Tío Barrera, un policier très haut placé au Mexique qui réorganise pour son propre compte le trafic de drogue. On trouve aussi Callan et O-Bop, deux voyous irlandais de New York qui montent en grade à coup de revolver pour finir par négocier directement avec Calabrese. Ce parrain refuse d’entrer dans le deal de drogue et menace de mort quiconque de son entourage qui se tournerait vers cette activité. Mais un des ses lieutenants trouve son attitude rétrograde et souhaite démarrer le business avec les deux jeunes irlandais et en partenariat avec le Mexicain afin d’inonder la côte Est de cocaïne et de crack.

Des années 70 en passant par les années 80 (où la coke est la drogue à la mode chez les yuppies et où le crack fait des ravages dans les quartiers défavorisés) aux années 90, ce roman est l’histoire d’une guerre, une guerre contre la drogue. Une guerre ingagnable comme le prouve les connexions et les arrangements entre les états d’Amérique du Sud, les services secrets américains et les trafiquants de drogue.

Un roman qui balaye plusieurs thèmes d’actualité comme le trafic de drogue, le trafic d’armes comme paiement de cette drogue pour équiper des milices anti-communistes avec la bienveillance et la bénédiction de la CIA. C’est un roman très dense, très intéressant quoique je l’ai parfois trouvé un peu long à certains moment et parfois redondants.
Paulino 2.jpg
Paulino 2 de Dana Gonzales

12:35 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature américaine, roman policier, don winslow |

01 juillet 2009

L'hiver de Frankie Machine

L'hiver de Frankie Machine.jpgL'hiver de Frankie Machine de Don Winslow paru en 2009 aux Éditions du Masque.

À 62 ans Frank Machianno a suffisamment de maturité pour apprécier les petits plaisirs de la vie. L’existence de cet amateur d’opéra est d’ailleurs réglée comme du papier à musique. Il aime le bon café frais de sa machine à espresso, cuisiner, surfer après sa matinée de travail dans sa boutique d’appâts, démarcher les restaurateurs pour leur vendre ses services en linge de table ou poissons frais. Car Frank est un homme très occupé entre ses différentes activités, son ex-femme, sa fille qui va faire médecine et sa maîtresse.

Mais la routine qu’il apprécie tant déraille le jour où il reçoit la visite inopinée de Peter "Mouse junior" Martini et Travis Renaldi. Mouse junior, le fils du mafioso de San Diego, voudrait que Frank lui rende un service. Autrefois, Frank était Frankie Machine, l’homme de main le plus redoutable de la mafia de la côte ouest. Le « service » demandé par Mouse junior tourne vite au vinaigre pour Frankie et, en état de légitime défense, abat deux hommes venus de Détroit. C’était un piège. Frankie se retrouve alors pourchassé par la mafia locale et par celle à qui elle rend des comptes, la mafia de Détroit et de Chicago.

C’est en égrenant ses souvenirs tout en échappant à divers traquenards que Frankie va essayer de comprendre ce qu’il a bien pu faire pour se retrouver dans la ligne de mire de tant de personnages dangereux.

Une plongée au cœur d’une mafia peu connue, celle de la côte ouest des États-unis, où l’on suit l’ascension de Frankie au sein de cet organisation criminelle des années 60 jusqu’aux années 80 quand il décide de s’écarter de ce milieu. L’écriture de Don Winslow est plaisante et le roman difficile à lâcher tant on s’attache au personnage de Frankie Machine.

Robert de Niro a acheté les droits de ce roman et jouera le rôle de Frankie Machine dans un film dirigé par Michael Mann.
The day the sky bled.jpg
The day the sky bled de San Diego Shooter

11:17 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature américaine, thriller, don winslow |