Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11 novembre 2012

Toyer

littérature américaine,thriller,gardner mckayToyer de Gardner McKay paru en 2011 chez Le Cherche Midi.

Maude Garance est médecin, c’est une femme en colère et qui se sent totalement impuissante à guérir ses patientes. Car Maude tient à s’occuper des victimes de Toyer, un psychopathe qui détruit ses victimes sans les violer et sans les tuer : il pratique sur elles une sorte de lobotomie, il en fait des légumes.

Il a été surnommé « Toyer » par la presse car il joue avec ses victimes mais malgré un nombre important de femmes agressées par cet homme, la police ne fait rien ou pas grand-chose car après tout, il n’y pas de viol, il n’y a pas de meurtre. Cette affaire n’est donc pas prioritaire pour eux.

Maude Garance va pourtant tout faire pour qu’elle le devienne quitte à accepter la proposition de Sara Smith, la journaliste qui suit les actes de Toyer, de répondre à cet homme par voie de presse interposée. Car Toyer est très fier de son œuvre et ne ressent aucune culpabilité et apprécie de se vanter en envoyant des lettres à la presse.

Bientôt, les échanges entre Maude Garance et Toyer passionnent les foules, cet homme bénéficie d’une couverture médiatique sans précédent, on parle d’un livre qu’il va écrire, d’un film qui sera adapté de ses « œuvres ». Maude Garance décide d’entrer dans son jeu pour une seule raison, elle veut qu’il soit attrapé, elle attend qu’il fasse enfin une faute et elle ne rêve que d’une chose, c’est de venger toutes ces jeunes femmes dont elle s’occupe avec beaucoup de dévouement. Sara Smith finit par faire du combat de Maude, le sien et entre ceux deux femmes et cet homme, c’est bientôt le jeu du chat et de la souris, sans que l’on sache très bien qui joue le rôle de qui…

L’histoire de ce thriller est particulièrement atypique, il n’y a presque pas de violence et tout passe par la parole. Je l’ai commencé avec beaucoup d’enthousiasme, ayant lu et entendu de très bonnes critiques sur ce roman dans la presse. Mais j’ai vite déchanté…

Avec du recul, cet histoire si atypique est complètement abracadantesque. Et puis même si les chapitres sont ultra-courts et le style censé être nerveux, on finit par s’ennuyer ferme à la lecture de certaines scènes qui paraissent inutiles, gratuites ou redondantes. De plus, j’ai trouvé que les personnages manquaient de matière, ce qui est quand même malheureux pour un thriller où la psychologie est si importante.

Je ne retiendrais qu’une seule chose positive de ce roman, c’est le rôle pervers de la presse dans cette histoire. C’est, je pense, une bonne idée d’avoir mis cela en avant mais cela ne sauve pas ce roman à mes yeux.

Vous voulez en lire un extrait ?
littérature américaine,thriller,gardner mckay

22:35 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature américaine, thriller, gardner mckay |