Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28 mai 2013

Écarlate

littérature américaine,science-fiction,Hillary JordanÉcarlate de Hillary Jordan paru en 2012 chez Belfond.

Dans un futur proche qui voit le retour à une société puritaine comme celle des premières colonies des États-Unis, Hannah est jugée pour un crime, celui d’avoir avorté… Elle passera un mois en cellule chromatique, dans une pièce où elle n’aura aucun contact avec un autre être humain, on lui injecte un virus qui teinte sa peau en rouge, symbole de son méfait.

Dans cette cellule, elle est filmée 24h/24h par des caméras qui retransmettent son emprisonnement sur toutes les télés des États-Unis. Le mois s’est écoulé et Hannah est libérée mais sa sentence l’oblige à rester colorée en rouge pendant 16 ans car en plus d’avoir avorté, elle a refusé de donner le nom de l’homme qui l’a mise enceinte et de révéler celui de l’homme qui a pratiqué l’intervention.

À sa sortie, son père l’emmène dans un établissement de réinsertion tenu par un couple très religieux. Hannah, pourtant très pieuse, se révolte devant leurs pratiques humiliantes et s’enfuit. Elle part alors à la recherche de Kayla, une jeune femme Rouge également, sa seule amie dans ce centre, qui a été renvoyée quelques jours plus tôt.

En voulant revoir sa sœur, Hannah se dispute avec son beau-frère qui fait partie d’une milice qui assassine les Chromes. Elle et Kayla sont sauvées par une organisation considérée comme terroriste, soutenant le droit pour les femmes à disposer de leur corps, qui veulent les exfiltrer vers le Canada. Mais la vie d’une Chrome a peu de prix pour certains et en plus de la crainte de la fragmentation causée par le virus chromatique (qui détruit le cerveau si le rappel n’a pas été fait dans les temps) Hannah et Kayla sont à la merci d’une population qui les traite en paria.

Ce roman dystopique est directement inspiré de La Lettre écarlate de Nathaniel Hawthorne (que je n’ai pas encore lu mais dont j’ai vu l’adaptation cinéma réalisé par Roland Joffé avec Demi Moore, Gary Oldman et Robert Duvall sorti en France sous le titre Les Amants du Nouveau Monde dont voici la bande-annonce en version originale :

Hillary Jordan invente un monde aussi réaliste qu’effrayant. L’emprise du religieux sur les femmes, notamment, est révoltante. Cette lecture est d’autant plus inquiétante que la montée en puissance des différents extrémismes religieux a bien lieu actuellement et l’on se dit, comme l’auteur, que le monde qu’ils nous proposent est une régression des droits dramatique.

En suivant le parcours d’Hannah, on s’attache à cette véritable héroïne que l’on voit mûrir au fur et à mesure qu’elle est confrontée à l’adversité à l’horreur mais aussi à la bonté d’inconnus.

Vous voulez en lire un extrait ?
littérature américaine,science-fiction,Hillary Jordan

11:58 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature américaine, science-fiction, hillary jordan |