Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02 octobre 2013

La Campagne de France

littérature française,jean-claude lalumièreLa Campagne de France de Jean-Claude Lalumière paru en 2013 chez Le Dilettante.

Alexandre et Otto organisent des voyages culturels en bus à travers la France. Les deux jeunes hommes sont doctorants en histoire et en littérature. Mais leur dernier voyage culturel est un échec, un groupe d’agriculteurs qui s’est mépris sur l’intitulé d’une visite les met presque sur la paille.

Pour remonter la pente, Otto pense à quelque chose de plus populaire : organiser un voyage à Bergues dans le Nord, pour surfer sur la vague du succès du film Bienvenue chez les Ch’tis. Mais Alexandre refuse de descendre aussi bas et accepte d’inclure Bergues mais en parlant de l’histoire de l’amitié franco-allemande.

Rapidement, un groupe de retraités de Saint-Jean-de-Luz s’inscrit pour ce voyage mais rien ne va se passer comme prévu car ces personnes n’ont strictement aucun intérêt pour les choses culturelles et, bientôt, c’est le groupe qui décide du parcours en prenant le contrôle.

L’histoire est amusante mais un peu convenue. De cet auteur, j’ai largement préféré Le Front russe. Cela reste une lecture divertissante et rapide à lire sur le thème de la difficulté de faire apprécier la culture classique quand c’est la culture populaire qui fait recette.

Vous voulez en lire un extrait ?
littérature française,jean-claude lalumière

16:23 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature française, jean-claude lalumière |

10 décembre 2011

Le Front russe

littérature françaiseLe Front russe de Jean-Claude Lalumière paru en 2010 chez Le Dilettante (bientôt disponible en poche).

Le narrateur n’a qu’un rêve, voyager et ce, depuis qu’enfant, il s’est plongé dans des exemplaires du magazine Géo et dans un atlas offert par un parent. Il décide donc de quitter le Bordelais pour tenter sa chance dans l’administration qui pour lui est adéquat à la poursuite de son rêve, les Affaires étrangères.

Malheureusement, une bourde l’envoie sur le « front russe ». Ayant déplu au chargé du personnel, il finit à peine arrivé, relégué au « Bureau des pays en voie de création, section Europe de l’Est et Sibérie ». Ce bureau dans le 13ème arrondissement de Paris – bien loin du Quai d’Orsay – est en fait le placard pour tous les indésirables du ministère.

Malgré un chef qui se prend pour un militaire de la Seconde Guerre Mondiale, un collègue raciste, le jeune homme essaye de faire son travail pour se faire remarquer et avoir enfin la carrière diplomatique qu’il appelle de ses vœux. Mais la malchance le poursuit inexorablement !

L’auteur décrit le monde de la diplomatie française avec un humour grinçant. Son personnage est un naïf ambitieux qui, entre sa maladresse chronique et son manque de chance pathologique, finit par regarder sa vie avec beaucoup de lucidité. C’est un homme ordinaire qui aspire à une vie extraordinaire…

Vous voulez en lire un extrait ?
littérature française

12:46 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature française, jean-claude lalumière |