Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27 mai 2016

Rescapée de la Scientologie

documentaire,Jenna Miscavige Hill,Lisa PulitzerRescapée de la Scientologie de Jenna Miscavige Hill et Lisa Pulitzer paru en 2013 chez Kéro.
 
Voici un témoignage unique pour qui s’intéresse aux dérives sectaires et à la scientologie en particulier. Jenna est née dans la Scientologie. Ce sont ses grands-parents paternels qui ont rejoint la secte dans les années 70. Son oncle est actuellement le grand manitou de la secte. Les parents de Jenna faisaient partis de l’élite de la Scientologie, ils appartenaient à la « Sea Org ». il faut comprendre d’abord qu’Hubbard a servi dans la Navy lors de la Seconde Guerre mondiale où il n’a pas eu de brillants états de service contrairement à ce qu’affirme la légende scientologue ! À cause de cette expérience, Hubbard s’est fait appeler « Commodore » et a importé dans la Scientologie tout le décorum de la Navy en appliquant également une discipline militaire plus que rigoureuse.
 
Du fait de leurs postes, les parents de Jenna ont été nommés l’un en Californie, l’autre en Floride car pour les membres de la Sea Org, la famille est un fardeau et les distraient de leurs activités au service de « l’église ». Jenna a donc été envoyé à 5 ans dans le désert de Californie, dans un ranch, où d’autres enfants de trouvaient là. Dans ce lieu, Jenna a participé à la rénovation du ranch – des travaux forcés – tout en ayant des cours sur la Scientologie. Elle n’est jamais allée à l’école et on leur a toujours appris à se méfier des personnes non-membres de la secte qu’Hubbard appelaient « Wog », un terme équivalent à « bougnoule » en français… À 7 ans, elle a tenté une fugue. Elle ne voyait que très rarement son père et quasiment jamais sa mère.
 
Coupée de sa famille, Jenna a grandi dans un lieu où se sont les enfants les plus âgés qui s’occupent des plus jeunes ! Heureusement pour elle, elle n’a jamais eu de graves problèmes de santé car dans ce ranch, pas de médecin et pas d’infirmière. C’est même Jenna qui a fait office d’infirmière alors qu’elle n’avait pas 10 ans. Une fois, elle a été autorisée à passer ses vacances avec sa mère en Floride et la vie luxueuse que celle-ci menait lui a donné envie de rejoindre à son tour l’élite de l’élite, la Sea Org de Clearwater où elle espérait avoir un poste aussi prestigieux que celui de sa mère. À 12 ans, elle retourne en Floride mais sa mère n’y est plus, elle est déboussolée, seule quand sa mère est accusé d’avoir eu une relation adultère avec un collègue.
 
Dans la Scientologie, les relations interpersonnelles sont très contrôlées. Si vous êtes célibataire, vous ne pouvez vous marier qu’après avoir obtenu l’autorisation de la secte. Tout flirt est totalement prohibé. L’acte de sa mère met Jenna sur la sellette de cette secte paranoïaque. Sa mère est envoyée aux travaux forcés (les RPF). Peu de temps après, c’est au tour de son frère aîné. Face à cela, la Scientologie réagit en accentuant la pression sur Jenna qui ne comprend pas l’injustice qu’elle vit. C’est cela qui perdra la Scientologie aux yeux de Jenna. Elle avait été pourtant soigneusement modelée, programmée pour devenir le parfait robot mais la succession de punitions toutes plus infamantes que les autres imposées par la direction la font s’éloigner de plus en plus de la secte.
 
On pourrait croire qu’étant de la famille du dirigeant de la secte, Jenna aurait eu un traitement de faveur qui est pourtant accordé automatiquement aux célébrités, il n’en est rien. Elle a subi les interrogatoires poussés, la privation de sommeil, la privation de nourriture, le travail forcé, la délation… Elle a enfin eu le courage en 2005, cinq ans après ses parents, de quitter la secte accompagnée de son mari. Elle a d’ailleurs dû se battre (littéralement) pour que cette relation ne soit pas interdite par la secte ! Elle a pu enfin fonder une famille ce qui n’aurait été pas possible sans quitter la Scientologie.
 
Désormais, avec d’autres ex-adeptes, elle lutte au quotidien pour infirmer le public sur les méfaits de la secte et pour venir en aide à ceux qui trouvent le courage d’en sortir. Et pour finir, d’après elle, ses propres grands-parents ne font plus partis de la secte… Il leur a fallu 40 ans mais ils ont enfin compris la nocivité de la Scientologie. Concernant l’oncle de Jenna, Dave, il est toujours à la tête de la secte. En revanche, sa femme n’a pas été vue en public depuis 2007, personne ne sait où elle est… Probablement dans un cul-de-basse fosse de la Scientologie. Et l’oncle Dave s’épanouit aux commandes de la secte, embrassant complètement le pouvoir et la peur qu’il inflige aux autres, ne prêtant pas attention aux témoignages (nombreux) qui l’accuse de maltraiter et de frapper le personnel de la Sea Org qui le servent…
 
La lecture de La Ferme des animaux m'a fait réaliser que le fonctionnement de cette secte est similaire à ce qui est dénoncé dans le livre de Jenna. Similaire aussi à la politique en place en Corée du Nord. La secte, une autre forme du totalitarisme ? En tout cas, pour moi, ma conviction est faite ! Le point commun entre le fonctionnement de la Corée du Nord et celui de la Scientologie est tellement semblable que ça en devient effrayant. La Corée du Nord, c’est loin. Je ne peux pas en dire autant de la Scientologie qui continue ses exactions bien tranquillement en n’oubliant pas, bien sûr, de ramasser le plus possible d’argent au passage.
 
Vous voulez en lire un extrait ?
documentaire,Jenna Miscavige Hill,Lisa Pulitzer

18:46 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : documentaire, jenna miscavige hill, lisa pulitzer |