Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05 janvier 2012

La Couronne verte

Littérature américaine,Laura KasischkeLa Couronne verte de Laura Kasischke paru en 2008 par Christian Bourgois (aussi disponible en poche).

Anne, Michelle et Terri profitent des vacances de printemps (le fameux "springbreak") pour partir une semaine à Cancún au Mexique en laissant derrière elles la grisaille du "midwest", le lycée (c’est leur dernière année avant de partir à la fac) et surtout les parents. Car elles sont là pour trois choses : « Rencontrer des garçons. Boire. Bronzer. ».

Si Terri plonge à pieds joints dans l’ambiance de beuverie additionnée d’un peu de débauche qu’est le "springbreak", c’est beaucoup plus difficile pour Anne et Michelle qui sont toutes les deux plus réservées.

Au bar de la piscine, elles rencontrent Ander, un étranger qui habite le pays, plus âgé, qui leur propose de découvrir les vestiges mayas. Michelle est emballée par l’idée même si Anne se méfie beaucoup plus. Lors de la visite, sa méfiance va s’exacerber et elle va tout faire pour qu’elle et Michelle lâche Ander qu’elle prend pour un pervers. De plus, la visite des ruines ne l’enchante pas du tout et, en attendant qu’Ander et Michelle termine une visite, elle tombe sur trois garçons de la même région qu’elles qui lui propose de les accompagner à une fête.

Anne convainc Michelle de venir avec eux et le groupe se rend à la fête qui s’avère être une orgie. Effrayées, les deux jeunes filles demandent aux garçons de la ramener à leur hôtel. Deux des trois garçons les emmènent donc et en chemin, dans la voiture, ils insistent pour qu’Anne et Michelle boivent la bouteille d’eau qu’ils ont avec eux. Michelle, assoiffée, s’exécute mais comprend vite que quelque chose cloche et tente de prévenir son amie à demi-mots : il ne faut pas boire l’eau, il y a quelque chose dedans. Quand la voiture s’arrête, Anne comprend qu’ils vont les violer et arrive à s’enfuir mais ne peut pas sauver Michelle qui est déjà évanouie. La voiture abandonne Anne en pleine nuit au milieu de nulle part et personne ne reverra Michelle.

De cette histoire en forme de fait divers, Laura Kasischke écrit une sorte de conte où deux récits se succèdent : celui d’Anne et celui de Michelle. S’inspirant du lieu du récit de son histoire, le Yucatán, elle évoque les contes mayas pour peindre le passage de l’enfance à l’âge adulte de ces deux jeunes femmes. Les chapitres sont parfois très courts et l’écriture est très poétique, très agréable à lire. L’auteur arrive à rendre vivant ses personnages mais excelle surtout dans ses descriptions de la nature de cette partie du Mexique.

Vous voulez en lire un extrait ?
Littérature américaine,Laura Kasischke

17:49 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature américaine, laura kasischke |