Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27 mars 2015

Chouquette

littérature française,Émilie FrècheChouquette d’Émilie Frèche paru en 2013 chez J’ai Lu.
 
Chouquette, c’est Catherine, une femme d’une soixantaine d’années qui vit dans l’opulence grâce au métier de son mari, Jean-Pierre, un banquier. La crise frappe le monde, l’ambiance est à l’inquiétude mais dans ce monde-là, on continue comme si de rien n’était : c’est la dernière fête avant la fin de la civilisation.
 
Mais tout cela passe au-dessus de Chouquette, celle-ci n’a qu’une obsession, démarrer correctement la saison de réception à Saint-Tropez dans sa magnifique villa au bord de la mer. Avec elle, elle emmène Diane, une ex-maîtresse de son mari ainsi que ses deux bonnes. Mais la routine de Chouquette se grippe quand elle doit aller chercher son petit-fils de 5 ans, Lucas, qui devait passer les vacances en colonies mais qui a contracté la varicelle. Les parents de Lucas, la fille de Chouquette et son époux, sont en voyage humanitaire au Congo.
 
C’est la catastrophe pour Chouquette (qui refuse que Lucas l’appelle Mamie), Jean-Pierre doit arriver de Paris pour pouvoir enfin se reposer. Comment va-t-il faire avec cet enfant dans les pattes ? Mais ce que Chouquette refuse de comprendre que son mari veut divorcer et que, malgré ses nombreuses opérations de chirurgie esthétique qu’elle a subi pour plaire à Jean-Pierre, celui-ci préfère la compagnie de jeunes femmes qui ont l’âge d’être sa fille. Elle qui n’a vécu que pour son mari, l’aime tellement qu’elle a fermé les yeux sur ses nombreuses incartades, se retrouve en totale incapacité de prendre soin d’un enfant malade. Et pourtant, malgré son manque de chaleur maternelle, Chouquette n’a pas un cœur de glace.
 
Ce petit roman dresse le portrait d’une grande bourgeoise effrayée par la vieillesse et la perte de son statut social. Grâce à son petit-fils, elle se rend compte qu’elle a beaucoup de choses à lui transmettre comme son père les lui a transmis.
 
C’est une très belle histoire, assez sombre au début, car Chouquette est fortement antipathique ! Mais petit à petit, ses failles se révèlent et laisse transparaître la femme blessée par les nombreuses trahisons de son époux et qui accepte enfin de tourner la page et de démarrer un nouveau chapitre de sa vie.
 
Vous voulez en lire un extrait ?
littérature française,Émilie Frèche

08:15 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature française, Émilie frèche |

06 octobre 2014

Glacé

thriller,littérature française,bernard minierGlacé de Bernard Minier paru en 2012 chez Pocket.
 
Le commandant Martin Servaz de la police judiciaire et la capitaine Irène Ziegler de la gendarmerie sont envoyés dans une usine hydroélectrique des Pyrénées car on y a retrouvé un cadavre mutilé disposé de façon particulièrement théâtrale. Il s’agit du cadavre d’un cheval, Servaz et Ziegler sont choqués qu’on les déplace pour cela mais ce pur-sang appartenait à Eric Lombard, un homme très riche et très influent.
 
Pendant ce temps, une psychologue suisse, Diane Berg, commence son premier jour à l’Institut Wargnier, un hôpital psychiatrique pénitentiaire qui accueille les patients les plus dangereux d’Europe dont un, en particulier, Julian Hirtmann, un ancien procureur de Genève, un homme éduqué, très intelligent et incroyablement pervers.
 
Quand un homme est assassiné dans le village dans la vallée, au pied de la centrale, Servaz et Ziegler se retrouvent embarqués dans une enquête où les indices sont tellement déroutants que pour résoudre cette affaire va leur demander beaucoup d’effort et les mettre en péril car le coupable de ces meurtres sauvages pourrait se trouver entre les murs de l’hôpital psychiatrique pourtant réputé pour avoir une sécurité à toute épreuve.
 
Ce premier roman de Bernard Minier est bluffant par la qualité de son intrigue qui est complexe et fouillée, bien tortueuse comme je les aime. Les personnages sont intéressants aussi car dans cette atmosphère créé par l’auteur, on en vient à soupçonner tout le monde d’être le coupable car tous les personnages ont leur part d’ombre.
 
J’ai découvert ce roman grâce à Dasola et je m’empresse à mon tour de vous le recommander car c’est un thriller qui tient vraiment bien la route !
 
Vous voulez en lire un extrait ?
thriller,littérature française,bernard minier

16:28 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : thriller, littérature française, bernard minier |

02 octobre 2013

La Campagne de France

littérature française,jean-claude lalumièreLa Campagne de France de Jean-Claude Lalumière paru en 2013 chez Le Dilettante.

Alexandre et Otto organisent des voyages culturels en bus à travers la France. Les deux jeunes hommes sont doctorants en histoire et en littérature. Mais leur dernier voyage culturel est un échec, un groupe d’agriculteurs qui s’est mépris sur l’intitulé d’une visite les met presque sur la paille.

Pour remonter la pente, Otto pense à quelque chose de plus populaire : organiser un voyage à Bergues dans le Nord, pour surfer sur la vague du succès du film Bienvenue chez les Ch’tis. Mais Alexandre refuse de descendre aussi bas et accepte d’inclure Bergues mais en parlant de l’histoire de l’amitié franco-allemande.

Rapidement, un groupe de retraités de Saint-Jean-de-Luz s’inscrit pour ce voyage mais rien ne va se passer comme prévu car ces personnes n’ont strictement aucun intérêt pour les choses culturelles et, bientôt, c’est le groupe qui décide du parcours en prenant le contrôle.

L’histoire est amusante mais un peu convenue. De cet auteur, j’ai largement préféré Le Front russe. Cela reste une lecture divertissante et rapide à lire sur le thème de la difficulté de faire apprécier la culture classique quand c’est la culture populaire qui fait recette.

Vous voulez en lire un extrait ?
littérature française,jean-claude lalumière

16:23 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature française, jean-claude lalumière |

30 juillet 2013

L’Enfant des cimetières

littérature française,roman fantastique,Sire CédricL’Enfant des cimetières de Sire Cédric paru en 2011 chez Pocket.

Un fossoyeur, pris d’une folie meurtrière assassine toute sa famille avant de retourner son arme contre lui. David est photographe de presse et sa collègue, Aurore, journaliste, le fait venir sur le lieu du drame pour prendre des photos de la scène. Mal à l’aise, David ne s’attarde pas et prend les clichés nécessaires à l’illustration de l’article.

Le lendemain, sa compagne, Kristel, artiste-peintre, se rend à l’hôpital où elle anime un atelier pour les enfants hospitalisés. Là, le malheur veut qu’elle croise le seul rescapé de la tuerie de la veille, un jeune homme pris de la même folie que son oncle qui la tue avant d’être lui-même abattu par un policier.

Effondré par la perte de sa bien-aimée, David va essayer de comprendre ce qui a causé la mort de Kristel. Parallèlement, le commandant Vauvert interroge les jeunes qui ont accompagné François à l’hôpital et découvre qu’une légende urbaine locale serait peut-être la cause de ces évènements horribles.

J’ai dévoré ce roman qui m’a beaucoup plus malgré quelques incongruités somme toute mineures. La part fantastique est très bien amenée, les personnages très bien construits et l’ensemble tient la route. Il y a des passages gores et d’autres qui tiennent plus du merveilleux. J’ai trouvé cela bien équilibré.

Une belle découverte que cet auteur, je pense que je vais continuer à lire sa production.

Vous voulez en lire un extrait ?
littérature française,roman fantastique,Sire Cédric

13:48 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature française, roman fantastique, sire cédric |

07 mai 2013

L’Œil de Caine

littérature française,thriller,Patrick BauwenL’Œil de Caine de Patrick Bauwen paru en 2006 chez Albin Michel (existe aussi en poche).

Dix personnes participent à un jeu de téléréalité appelé « L’ Œil de Caine ». Ces dix personnes n’ont qu’une chose en commun : un secret inavouable. Parmi ces personnes, on compte cinq femmes et cinq hommes dont un enfant. Ils sont envoyés vers Las Vegas en bus quand ils sont enlevés et conduits dans une petite bourgade minière en plein désert du Névada. Là, sans aucune ressource ni possibilité d’appeler les secours, ils vont devoir affronter un psychopathe qui, non content de jouer avec leur nerfs, les décime un à un.

Ce thriller ce lit très facilement et comblera les fans peu exigeants du genre malgré une fin surprenante qui, après réflexion, paraît improbable. L’auteur fait un remix des Dix petits nègres d’Agatha Christie et utilise l’histoire biblique de Caïn comme thème et nom déguisé du jeu qu’il décrit, mais tout cela s’avère finalement assez décevant.

Je vais quand même lire un autre de ses romans pour voir si ce roman-ci, qui est son premier, est un brouillon avec des situations abracadantesques et des personnages vus et revus ailleurs dans de nombreux thrillers au cinéma, à la télé ou dans les romans ou si c’est malheureusement sa façon d’écrire qui ne me convient pas.

Vous voulez en lire un extrait ?
littérature française,thriller,Patrick Bauwen

10:25 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature française, thriller, patrick bauwen |

01 mai 2013

Le Bloc

littérature française,roman policier,Jérôme LeroyLe Bloc de Jérôme Leroy paru en 2011 chez Gallimard.

Des émeutes ont éclaté, les banlieues s’embrasent et malgré l’envoi de forces de police, la situation dégénère et les victimes se comptent par centaines. Pour le gouvernement de droite, il n’y a plus qu’une seule alternative : faire entrer dans le gouvernement des ministres du Bloc, le parti d’extrême-droite.

Pendant la nuit, alors que les négociations ont lieu entre la présidente du Bloc, Agnès Dorgelles et le chef du gouvernement, deux hommes se souviennent de leur adhésion au parti et de leur amitié alors que tout les sépare.

Antoine est l’époux d’Agnès, c’est un bourgeois originaire de Rouen, petit-fils de résistant communiste qui, par défi ou rébellion, s’est tourné vers l’extrême-droite. Antoine est très cultivé, très intelligent et est toujours aussi amoureux de son épouse. Stanko est fils de mineur, originaire du Nord. Il est le chef de la sécurité du Bloc grâce à Antoine. Stanko est un ancien punk qui a fait de la prison, qui voue une admiration sans borne à son ami et pour qui le parti est la seconde famille.

Mais cette nuit-là, Stanko est en fuite… Comme le parti acquiert une respectabilité en entrant dans le gouvernement, Stanko, qui a été le maître des basses-œuvres du parti pendant tant d’année, doit être sacrifié. C’est un parti fondé sur la violence, Stanko ne va pas être renvoyé, il doit être assassiné par ceux-là même qu’il a formé au sein du parti. Antoine a laissé faire, n’a pas opposé son véto au meurtre de son ami…

Un récit à deux voix où l’on découvre le parcours de ces deux hommes si dissemblables au premier abord que ce soit intellectuellement ou socialement mais qui partage une chose qui semble essentielle dans ce parti d’extrême-droite : le goût de la violence… Le lecteur découvrira vite que derrière le portrait de ces deux hommes, il s’agit surtout d’un roman à clef et que le Bloc est façonné sur le modèle du Front National.

Bien qu’il n’y ait pas, à proprement parlé, d’intrigue, c’est un roman étrangement fascinant et qui met le lecteur mal à l’aise car les personnages principaux dont on découvre l’histoire ne sont pas totalement antipathiques en dépit de leurs idées révoltantes. L’auteur joue avec ce sentiment de malaise et écrit un roman noir très politique.

Vous voulez en lire un extrait ?
littérature française,roman policier,Jérôme Leroy

08:11 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature française, roman policier, jérôme leroy |

05 avril 2013

L’Année du rat

littérature française,thriller,science-fiction,régis descottL’Année du rat de Régis Descott paru en 2011 chez Lattès (aussi disponible en poche).

Nous sommes dans le futur et le monde a bien changé après une guerre appelée le Troisième Conflit. Paris et l’Ile-de-France sont une mégapole faisant partie de la zone Europe. Le climat s’est dégradé, la pollution est particulièrement élevée obligeant des personnes fragiles à sortir dans la rue avec une bouteille d’oxygène ou de faire des séjours dans l’ancien Centre Pompidou transformé en sanatorium. Grâce à la génétique, ceux qui en ont les moyens s’offrent un traitement qui retarde significativement le vieillissement. Cette entreprise appelée GenteX a plus de pouvoir que toutes les nations réunis.

Chim’ est un traqueur. Cet homme solitaire est un ancien plongeur militaire, il travaille désormais pour la Brigade de Recherche et de Traque crée sur les cendres de l’ancienne police. Son supérieur l’envoie en Normandie pour enquêter sur le meurtre d’une famille d’éleveurs de chevaux. Sur place, Chim’ remarque la grande brutalité des assassinats car les victimes ont été égorgées à coup de dents.

Après avoir fait analyser les échantillons prélevés sur la scène de crime, il apparaît que les tueurs sont des Organismes Génétiquement Modifiés, un mélange d’homme et d’un animal alors que les traités internationaux interdisent formellement la création de telle chimère. Chim’ va se lancer à corps perdu dans cette enquête, ignorant les risques que celle-ci va comporter car ceux qui ont créé ces hybrides ont tout à perdre si la vérité était révélée au grand jour.

J’ai trouvé ce roman d’anticipation bien moyen. J’avais préféré la lecture d’Obscura du même auteur… Ici, l’intrigue avance à toute vitesse en laissant le contexte dans l’ombre, j’ai donc eu beaucoup de mal à visualiser le monde dans lequel évolue Chim’ !

De plus, le récit est si focalisé sur l’action qu’il manque de cohérence et la partie scientifique est complètement éludée comme toutes les réflexions possibles sur un tel monde. Les personnages souffrent également du même défaut : ils sont à peine esquissés que cela soit physiquement ou moralement donc impossible de se les représenter et, pour moi, impossible  de m’intéresser à leur sort…

Vous voulez en lire un extrait ?
littérature française,thriller,science-fiction,régis descott

13:10 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature française, thriller, science-fiction, régis descott |