Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29 octobre 2013

Histoire de Lisey

littérature américaine,roman fantastique,stephen kingHistoire de Lisey de Stephen King paru en 2007 chez Albin Michel (existe aussi en poche).

Cela fait deux ans que Scott Landon, un romancier célèbre et primé, est décédé. Lisey décide enfin de ranger les papiers de son mari. C’est à cette occasion que les souvenirs de vingt-cinq ans de mariage remontent à la surface et Lisey se rappelle les passages les plus marquants de leur vie commune qu’elle avait oubliée.

Car, Scott Landon, en plus d’être écrivain doué et admiré, était dans le privé un homme tourmenté, ayant vécu une enfance particulièrement difficile dans une famille où la folie est héréditaire. Parallèlement à ces retours dans le passé qui sont, pour Lisey, comme autant de stations pour enfin avoir le dernier message de son époux, Lisey doit affronter des difficultés familiales car sa sœur aînée souffre de maladie mentale et elle doit également affronter un fan de Scott particulièrement dangereux !

Dans ce roman de Stephen King, on retrouve un de ses thèmes favoris, l’écrivain et l’écriture. Mais si le point de vue est celui de l’épouse, la femme de l’ombre, celle qui se trouve à l’arrière-plan des photos de l’écrivain célèbre. Mais c’est la folie qui est véritablement le thème central. Ce sujet est traité avec beaucoup de sensibilité et d’intelligence.

Dans la production de Stephen King, c’est un roman très atypique et c’est peut-être cela que j’ai eu du mal à rentrer dedans quand il est sorti. Le fantastique qui est sa marque de fabrique n’apparaît que par petite touche au début. Pour le fan de Stephen King, cela demande peut-être un peu d’effort mais cet effort est largement récompensé par la beauté de ce roman que je vois comme un magnifique hommage à son épouse.

Le personnage de Lisey est, je pense, un de ses plus beaux personnages féminins ! J’ai également l’impression que ce roman est très personnel et on ne peut s’empêcher de voir en Scott Landon le double littéraire de Stephen King.

Bref, je ne peux que conseiller la lecture de ce roman aux fans de Stephen King qui hésitent à le lire et à tous les autres car c’est vraiment un de ses meilleurs tant par l’histoire que par la recherche linguistique que la traductrice, Nadine Gassie, a, semble-t’il, très bien restitué.

Vous voulez en lire un extrait ?
littérature américaine,roman fantastique,stephen king

19:29 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature américaine, roman fantastique, stephen king |

14 décembre 2011

Duma Key

littérature américaine,roman fantastique,stephen kingDuma Key de Stephen King paru en en 2009 chez Albin Michel (aussi disponible en poche).

Edgar Fremantle est un entrepreneur de travaux publics qui se débrouille plutôt pas mal dans son domaine. Un accident sur un chantier qui, non seulement va le diminuer physiquement, va aussi démolir sa vie bien ordonnée.

En effet, Edgar a souffert de terribles dommages au cerveau à cause de cet accident. De plus, écrasé par un engin de chantier, le côté droit de son corps est fracassé : sa hanche et sa jambe ont été pulvérisées, son bras droit a dû être amputé. Edgar doit non seulement réapprendre à marcher, à vivre avec un seul bras mais doit aussi réapprivoiser le langage et maîtriser une colère qui l’envahi parfois sans qu’il puisse la maîtriser.

Sa femme ne le reconnaissant pas l’homme qu’elle a épousé, elle demande le divorce. Edgar, déprimé, envisage le suicide, quand son psy lui conseille de changer d’air pour un temps. Edgar change radicalement de lieu de résidence car il quitte le froid Minnesota pour le climat tropical de la Floride. Il loue sur place une maison sur qui se trouve sur une île à l’extrême sud de la pointe floridienne.

Là, Edgar doit redécouvrir son corps, retrouver une routine et se lance dans la peinture. Mais progressivement, ses peintures semblent être inspirées par son bras droit, le bras manquant. Edgar accepte son don surnaturel jusqu’à ce qu’il découvre qui l’aiguillonne réellement et pourquoi. Mais pour cela, Edgar va devoir aller au cœur de cette île de Duma Key dont les plages sont paradisiaques mais dont l’intérieur est étrangement malsain.

Avec ce roman, Stephen King évoque à nouveau la figure du créateur confronté à sa création comme dans La Part des Ténèbres. Ici la création est visuelle car le héros est peintre ce qui entraîne chez Stephen King une attention accrue au détail des descriptions des lieux sur Duma Key et le lecteur voit à travers les yeux d’Edgar Freemantle.

La partie sur l’accident et les douleurs que cela a entraîné sonne tellement vraie que je n’ai pu m’empêcher d’y voir une réminiscence du très grave accident qu’à a eu Stephen King il y a quelques années. Si en tant que fan de Stephen King on est surpris de se retrouver en Floride et pas dans le Maine et si l’histoire surnaturelle entretient un suspense fascinant, j’ai surtout eu l’impression de lire un roman très personnel de l’auteur.

Vous voulez en lire un extrait ?
littérature américaine,roman fantastique,stephen king

14:02 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature américaine, roman fantastique, stephen king |

24 septembre 2011

Dôme

littérature américaine,science-fiction

littérature américaine,science-fiction

Dôme de Stephen King paru en 2011 chez Albin Michel.

C’est la fin de l’été dans la charmante petite ville de Chester’s Mill dans le Maine. Tous les habitants vaquent à leurs occupations habituelles quand, subitement, un dôme infranchissable et invisible s’abat sur la ville. Ce dôme provoque de nombreux décès tant chez les humains (des personnes coupées en par le dôme, des voitures qui s’écrasent dessus…) que chez les animaux (les oiseaux se cognent dessus en plein vol…). Passé l’effroi vient la stupeur, les habitants veulent comprendre ce qui leur arrive et pourquoi.

Rapidement, l’armée est dépêchée sur place et tente sans succès de briser ce dôme. Un homme, ancien soldat, cuisinier pour le restaurant local mais nouvel habitant haï par certains, est nommé responsable de la ville mais le deuxième conseiller, Jim Rennie, vendeur de voitures et maire officieux de la ville ne l’entend pas de cette oreille et voit dans cette calamité, un bienfait. Cet homme dévot veut être le sauveur de la ville et ses penchants autocratiques s’exacerbent sous la pression jusqu’à devenir le dictateur d’une communauté apeurée, littéralement isolée du reste du monde.

Se dessine alors deux clans, ceux qui reconnaissent la légitimité de Dale Barbara, réintégré dans l’armée et promu colonel par le président Obama et ceux qui suivent Big Jim Rennie par crainte du pouvoir de nuisance de l’homme, qui sait manipuler les foules, ou par opportunisme.

Quelle joie de retrouver Stephen King au meilleur de sa forme ! J’avais commencé L’Histoire de Lisey mais je n’avais pas réussi à rentrer dans le récit. J’avais donc abandonné en mettant ça sur le compte d’un manque d’inspiration de l’auteur après l’accident où il a frôlé la mort.

Mais je m’étais trompée, les deux volumes de Dôme le prouve ! Dans cette histoire, Stephen King met littéralement ses personnages sous cloche et les regarde se débattre avec leurs peurs et leurs passions. C’est vraiment un auteur « entomologiste » de l’humain qui dissèque le pire et le meilleur d’entre nous tout en restant très divertissant. Car cette histoire est particulièrement intrigante et qui captive totalement. Un huis-clos vraiment angoissant !

Vous voulez en lire un extrait ?
littérature américaine,science-fiction,stephen king

15:57 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature américaine, science-fiction, stephen king |