Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11 novembre 2006

A découvrir

medium_swarup.jpg Les Fabuleuses aventures d'un Indien malchanceux qui devint milliardaire de Vikas Swarup paru en 2006 chez Belfond.

Contrairement à ce que le titre pourrait laisser supposer, ce livre n’est pas une farce. Il est même beaucoup plus profond qu’il n’y paraît tout en étant drôle et touchant. Le personnage principal s’appelle Ram Mohammad, un orphelin adopté bébé par un couple indien, Monsieur et Madame Thomas qui ont dû le garder moins d’une semaine et dont il héritera pourtant du nom de famille. Ils ont alors refilé le bébé au pasteur de l’église qui pour apaiser les sensibilités des divers communautés religieuses lui donna un prénom hindou et un prénom musulman. Devenu jeune homme, Ram participe à un jeu télévisé intitulé « Qui va gagner un Milliard », copie presque conforme de « Qui veux gagner des Millions ». Ram gagne mais alors, la production – des gens dont la malhonnêteté défie toute concurrence – refuse de la payer. Il n’était pas prévu dans le script de l’émission d’un jeune serveur, orphelin, inculte, touche le jackpot le jour même de la première.

Chaque chapitre de ce roman correspond à un palier du jeu et donc à une question car ram doit prouver avec son avocate qu’il n’a pas triché et que, si incroyable que cela puisse paraître, il connaissait les réponses. Ces réponses à ces questions se trouvent dans son passé. Il pense avoir eu de la chance, non pas de connaître les réponses, mais plutôt qu’ils lui posent les questions qui ont, à chaque fois, eu un rapport avec sa vie passée. Ram est un garçon intelligent, sensible et qui a une bonne mémoire. Sa pauvreté l’a amené à exercer de nombreux métiers : domestique chez une ancienne star de Bollywood, chez un diplomate australien, guide au Taj Mahal, barman…

L’histoire se présente donc comme une sorte de conte, chaque anecdote renvoie à la société indienne actuelle, à sa splendeur avec les acteurs de Bollywood ou la noblesse des maharanis mais aussi à la misère du peuple, la prostitution, le vol…

Le titre l’annonce dès le départ, l’histoire finit bien mais entre-temps, on en aura appris plus qu’on ne le pensait sur l’Inde d’aujourd’hui.

19:25 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature indienne, vikas swarup |