Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18 mars 2013

Absolument dé-bor-dée !

documentaire,Zoé ShepardAbsolument dé-bor-dée ! de Zoé Shepard paru en 2011 chez Points.

Après de nombreuses années d’études, Zoé Shepard réussit le concours d’administrateur territorial et intègre la fonction publique territoriale. Une fois sur place, elle se rend compte que ses qualités professionnelles ne lui serviront à rien ou pas grand-chose puisqu’elle est en fait entrée dans le monde de la glandouille professionnelle où l’incompétence crasse et la bêtise la plus éhontée sont la norme.

Elle commence donc à raconter des anecdotes sur sa vie de fonctionnaire au milieu d’autres de son espèce qui font semblant d’avoir toujours l’air très occupé.

Vous avez dû comme moi découvrir par le biais des infos qui est réellement Zoé Shepard et où elle travaillait avant sa mise à pied pour manquement au devoir de réserve. Ayant personnellement toujours eu beaucoup de mal avec le concept de devoir de réserve, je comprends sa révolte face à la nullité de certains fonctionnaires et l’impuissance que l’on peut ressentir quand on pense pouvoir faire bouger les choses dans un monde qui ne veux surtout pas changer.

Par contre, plusieurs choses m’ont gênée à la lecture de cet ouvrage. Premièrement, à la croire, Zoé Shepard est la seule personne un peu intelligente dans tout son service voire dans toute sa collectivité, ce que j’ai beaucoup de mal à concevoir. À cause de cette impression (probablement fausse, je suis prête à l’admettre) elle apparaît assez prétentieuse et méprisante.

Mais il faut dire que je partais avec un a priori assez négatif que cette lecture n’a pas éliminé. Le fait que ce livre ait été récupéré par la presse de droite comme l’exemple parfait de l’incurie de la fonction publique et donc en légitiment son démantèlement total ou presque m’a beaucoup ennuyé si ce n’est plus !

Je sais que Zoé Shepard n’a pas écrit ce livre comme un pamphlet contre les fonctionnaires mais malgré elle, c’en est un tout de même et c’est pourquoi je n’ai pas réussi à compatir ou même à sourire à la lecture de ses mésaventures car je n’ai pas pu ôter de mon esprit cette récupération médiatique qui tombait bien à propos pour les plus hautes sphères de l’État légitimant ainsi la « grande purge » pour reprendre les mots de la couverture de Marianne du 8 janvier 2011.

Vous voulez en lire un extrait ?
documentaire,Zoé Shepard

14:09 Publié dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : documentaire, zoé shepard |